Paris, le 30 mai 2016

 

Il y a 20 ans, dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes français du Monastère de Tibhirine, en Algérie, ont été enlevés, puis assassinés, dans un contexte des violents troubles civils qui ont frappés l’Algérie durant les années 90.

Ce drame fait partie de ceux  que nous ne devons jamais oublier. C’était le sens du vœu que nous avions déposé, avec Catherine Bruno, au Conseil de Paris dès décembre 2010, demandant qu’une voie ou qu’un espace public prenne la dénomination « Moines de Tibhirine ».

Ce vœu, qui avait été soutenu par le Maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, se concrétise aujourd’hui, puisqu’Anne Hidalgo a inauguré ce matin le jardin des Moines de Tibhirine, dans le 11ème arrondissement. A ce titre, je tiens également à remercier François Vauglin, Maire du 11ème, et Philippe Ducloux, pour avoir proposé avec force et conviction que leur arrondissement accueille l’hommage de la Ville de Paris à ces martyrs de la Paix, porteurs d’un message d’œcuménisme et de paix entre l’Islam et les chrétiens, qui les a animés jusqu’à leurs derniers instants.

Les moines de Tibhirine connaissaient en effet les risques de leur choix, celui de rester auprès de la population algérienne afin de vivre pleinement leur engagement auprès des plus démunis, et de transmettre un message de paix et de fraternité entre les croyants de différentes religions, sublimé dans le magnifique film de Xavier Beauvois, des Hommes et des Dieux, sorti en 2010, et désormais au cœur de Paris, mais aussi des Parisiens. 

 

Yves Pozzo di Borgo

Sénateur de Paris

Conseiller de Paris (7ème)