Paris, le 25 novembre 2016

Le groupe UDI-Modem félicite Marcel Campion pour son coup de force place de la Concorde qui a mis en accordéon la circulation parisienne pendant plusieurs heures. 

Alors que les conséquences de la fermeture des voies sur berges par la Mairie de Paris rendent déjà la situation insupportable pour les automobilistes parisiens et les riverains, ce barrage de camions forains a démontré la faiblesse, la passivité, voire l’impuissance des pouvoirs publics parisiens devant une manifestation corporatiste de plus, organisant des embouteillages monstres. 

Peu avant que quelques centaines de pompiers ne bloquent à leur tour le périphérique au niveau de la Porte de Vincennes, Marcel Campion entouré de ses nombreux amis, a su imposer à la Mairie de Paris, et à la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Ministère de la Culture, les conditions d’exploitation de la grande roue qu’il a lui-même décidé d’installer place de la Concorde, il y a plusieurs années. 

En dénonçant ainsi l’incompétence de la Mairie de Paris à concevoir elle-même, le type et les modalités d’animation des fêtes de fin d’année, dans la plus belle capitale du monde, Marcel Campion révèle à juste titre l’absence d’ambition et le caractère indigent des fêtes de fin d’année à Paris.

Le groupe UDI-Modem du Conseil de Paris tient aussi à féliciter Marcel Campion pour avoir su imposer, à l’occasion de ce nouveau coup de force, sa vision paysagère dans l’occupation de l’espace public, luttant ainsi contre l’évanescente volonté de l’Etat de défendre la sienne, au nom de la loi et de sa conception de mise en valeur du patrimoine.

D’ailleurs il n’aura fallu que quelques heures pour que le Ministère de la Culture ne lui rende raison.

En attendant que la Mairie de Paris sorte de sa paralysie mentale et de son inaction vis-à-vis de ces fêtes de fin d’année, dont le rayonnement mondial devrait pourtant être une priorité, le groupe UDI-MoDem soutient l’idée d’une grande roue à Paris comme dans beaucoup de grandes capitales européennes ou mondiales.

Cependant nous pensons que l’emplacement actuel de la grande roue, géant de ferraille, haute de plus de 80 mètres et disposant en son centre d’un écran lumineux de 60 m², telle qu’elle est située entre le Carrousel du Louvre et l’Arc de Triomphe, dans l’alignement des Chevaux de Marly, de l’obélisque de Louxor, des deux Fontaines monumentales des Mers et des Fleuves, n’est pas en harmonie avec une des plus belles places du monde,  un des plus beaux équilibres architecturaux urbains, classé au titre des monuments historiques.

La place de la Concorde, la plus vaste de la capitale, son sol, ses fontaines, ses statues, ses guérites, ses balustrades, ses colonnes, ses lampadaires, sa lumière, son éclairage nocturne, en font l’un des sites les plus connus de Paris et l’un de ceux qui contribuent le plus à la renommée historique de notre ville, bien avant la grande roue elle-même.

Le Groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris apporte tout son soutien au monde forain, pour qu’il reste présent à Paris, à la Fête des Tuileries, à la Foire du Trône sur la pelouse de Reuilly, et à la Fête à Neuneu au bois de Boulogne. 

Mais pour le Groupe UDI-MoDem, ce n’est ni aux forains, ni aux acteurs, chanteurs, comité de soutien, ou groupes de pression de toute nature, de décider pour Paris ce qui est bon pour elle en matière festive et évènementielle. C’est à Paris de concevoir, d’imposer, de développer une politique d’animation des fêtes, ambitieuse, de qualité, respectueuse de l’espace public et de son patrimoine historique. C’est à la Ville de Paris d’offrir aux parisiens et aux touristes un marché de Noël dont la qualité n’aurait rien à envier à ceux de l’est de la France ou des grandes capitales, un réveillon du 31 décembre qui mette à l’honneur la Ville Lumière, ou encore un défilé du 1er janvier unique au monde.

Hélas, l’exécutif préfère pour l’instant, et depuis de nombreuses années, se laisser marcher sur les pieds, s’en excuser, demander un tour de manège supplémentaire et encaisser la recette. 

 

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris