Paris, le 17 octobre 2019,

 

Les années se suivent et avec eux les constats d’échec d’une municipalité impuissante à endiguer l’inquiétante recrudescence de l’insécurité et de la délinquance à Paris. Cette année encore, ce sont 234 211 faits de délinquances qui ont été recensés entre janvier et septembre, soit plus de 10,5% par rapport à 2018 ! La hausse est particulièrement forte pour les destructions et dégradations (+15,4%) et pour les vols et cambriolages (+12,4%).

Ces chiffres nous sont communiqués dans un contexte particulièrement tendu entre la Ville de Paris et la Préfecture de Police, quand l’urgence et la gravité de la situation obligent plus que jamais à travailler de concert et en bonne intelligence. Il serait grand temps que la Maire de Paris mette de côté ses différends politiques avec le Préfet et le Gouvernement, aux services de la sécurité des Parisiens. Las, on en est loin !

Et surtout, à quoi sert d’annoncer en grande pompe une police municipale parisienne, si la première réaction de l’exécutif parisien face à ces chiffres est de pointer du doigt la Préfecture de Police et de réclamer davantage de policiers nationaux ?

C’est peut-être que la future police municipale, tant réclamée par notre groupe, tant attendue des Parisiens, sera hélas bien incapable de répondre aux attentes des Parisiens en matière de tranquillité et de sécurité, à commencer par la lutte contre la délinquance dont elle n’aura même pas la compétence !

Le groupe UDI-MoDem demande une nouvelle réforme législative, qui permette de doter la Ville de Paris d’une vraie police municipale, habilitée à lutter contre la petite délinquance et équipée d’armes non létales.

D’autres leviers existent, qui pourraient être saisis sans tarder pour renforcer la sécurité dans les rues de la capitale : le déploiement d’un réseau de caméras de vidéoprotection, la sécurisation des lieux grands publics ou encore le lancement d’un plan d’intervention et de démantèlement des trafics, en coopération avec le gouvernement. Mais là encore, c’est l’art de la défausse qui l’emporte sur le sens des responsabilités ! Oui, vivement l’alternance !

 

Eric Hélard

Vice-président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris

Conseiller de Paris (16e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris