Paris, le 7 août 2019

Les conséquences de l’incendie de Notre-Dame en termes de pollution au plomb dans Paris doivent être l’occasion d’établir un bilan global de l’exposition des Parisiens à ce métal dont les impacts sur la santé peuvent être très graves, notamment chez les plus jeunes.

Alors qu’associations, syndicats, pouvoirs publics et médias participent, à coups de déclarations plus souvent contradictoires que complémentaires, à l’absence d’un constat clair et lucide sur le rôle spécifique de l’incendie du 15 avril sur la pollution au plomb à Paris, ce débat doit nous amener à nous interroger plus largement sur la présence de plomb dans la capitale.

Ainsi, les pouvoirs publics, se voulant rassurants quant aux conséquences de l’incendie, rappellent régulièrement que les sources d’exposition au plomb peuvent être très diverses et ne pas résulter uniquement de la fonte de la toiture de la cathédrale. L’Agence régionale de Santé d’Ile-de-France a ainsi indiqué que l’un des enfants possédant un taux de plomb dans le sang supérieur au seuil de déclaration obligatoire de saturnisme était en fait exposé chez lui, à cause du balcon de son logement.

Les sources d’exposition semblent en effet encore nombreuses à Paris lorsque l’on constate par exemple que des tuyauteries en plomb ont été installées dans les immeubles parisiens jusque dans les années 60, que l’essence au plomb n’est plus distribuée que depuis 2000, ou encore que la peinture au plomb n’a été interdite qu’à partir des années 50.  

Face à ce constat, le groupe UDI-MoDem demande à la Ville de Paris de mener des campagnes de mesures de la pollution au plomb dans tous les établissements scolaires dont elle a la charge afin de pouvoir garantir aux parents que la rentrée se passera dans de bonnes conditions. De même, il demande à la Région Ile-de-France de mener des campagnes de ce type dans les collèges et les lycées parisiens.

Plus largement, le groupe UDI-MoDem demande aux pouvoirs publics de dresser un bilan global de l’exposition de l’ensemble des Parisiens à la pollution au plomb.     

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris