Paris, le 28 juin 2019

 Avec la canicule et le retour des chaleurs estivales est réapparu dans le paysage parisien le phénomène du « street-pooling », une mode aussi dangereuse que coûteuse dont le principe est d’ouvrir les bouches à incendie pour les transformer en véritable geyser urbain. Si on ne s’y attaque pas sérieusement, ce phénomène risque fort de perdurer avec les épisodes de chaleur intense auxquels nous serons hélas confrontés de plus en plus fréquemment dans l’avenir.

Alors que l’eau devient une denrée rare qu’il nous faut économiser, cette pratique s’apparente à un véritable gaspillage écologique, qui avait déjà fait perdre 600 000 m3 d’eau en Ile-de-France en 2017, pour un coût estimé entre 600 000 et 800 000 euros pour la collectivité.

Cette pratique met également en péril la capacité d’intervention des sapeurs-pompiers de Paris en cas d’incendie, qui peuvent être contraints de se rabattre sur d’autres points d’eau plus éloignés si le débit en eau de la bouche la plus proche n’est pas suffisant.

Le danger est tout aussi réel pour les jeunes qui manipulent ces bouches à incendie et pour les passants alentour, comme nous le rappelle l’accident d’un enfant de six ans survenu jeudi soir à Saint-Denis.

L’expérimentation de fontaines-brumisateurs, raccordées aux bornes incendies et déployées en partenariat avec la brigade des sapeurs-pompiers parisiens, est une première piste intéressante pour réduire le phénomène de « street-pooling ». Si elles offrent une alternative rafraîchissante, elles ne sauraient cependant se substituer à une véritable sécurisation de l’ensemble du réseau de bouches à incendie parisien.

Le groupe UDI-MoDem demandera donc au prochain Conseil de Paris que soit mis en place en urgence un plan de sécurisation des bouches à incendie à Paris, en étudiant la possibilité d’installer des kits anti-effraction sur celles-ci, à l’instar de ce qui a été fait dans d’autres villes riveraines.

 

Eric Hélard

Vice-président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris

Conseiller de Paris (16e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris