Paris, le 14 mai 2019

Un hommage national est rendu ce mardi 14 mai à 11h aux Invalides aux deux soldats français morts au Burkina Faso, pour sauver des otages français en safari au Bénin. Une zone à haut risques.

Ce sacrifice héroïque de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello suscite une très vive et légitime émotion générale, et nous rappelle celle partagée lors de la mort héroïque et sacrificielle du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s’était substitué à un otage en mars 2018, lors de l’attentat de Trèbes.

Les deux hommes appartenaient à un commando d’élite dont l’insigne est orné de l’ancre marine, du poignard et de l’aigle. Cet insigne est celui de l’excellence dans la polyvalence des forces spéciales de l’armée française.

Hommes aguerris, courageux, prêts au sacrifice de leur vie pour sauver celle des autres et défendre les intérêts de la France.

Ces hommes exceptionnels, forcément discrets, humbles, pétris d’idéaux et de courage, que l’on ne connaît que lorsqu’ils meurent mériteraient un soutien moral, logistique et, bien au-delà, une reconnaissance publique et générale, dépassant le temps de l’émotion.

Il y a quelques semaines seulement, c’est l’immense courage et le professionnalisme des pompiers de Paris qui ont été unanimement salués à l’occasion de l’incendie de Notre Dame de Paris.

Je propose donc que ces héros, soldats de terre, de mer, des airs, du feu, toujours discrets, mais surtout toujours et entièrement dévoués, soient non seulement reconnus et honorés lors de cérémonies, mais soient l’objet d’une campagne grand public qui rappellerait à chacun de nous, dans notre quotidien, la chance immense que l’engagement de ces héros représente pour nos vies, pour notre patrimoine, et pour la France .

Je propose qu’une grande campagne d’affichage soit organisée dans nos gares SNCF, stations de bus et de métro, pour rendre un hommage à ceux qui ont perdu leur vie mais aussi à ceux qui, chaque jour, sont prêts au sacrifice de la leur pour les nôtres, et pour la sauvegarde et sécurité de notre pays.

Edith GALLOIS

Vice-présidente du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseillère de Paris (13ème)