Paris, le 29 avril 2019

 

Ce lundi 29 avril a été diffusée à la presse une première version du rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) sur l’avenir du périphérique parisien.

Les éléments qui ont fuité ne permettent pas de prendre la mesure de tout le travail de prospective mené par la mission, puisque seules des mesures accessoires et de court-terme sont mises en avant.

Il est cependant regrettable que ce document de travail, strictement confidentiel à ce stade, ait été diffusé avant la tenue de la dernière réunion de la mission, le vote de ses membres sur la rédaction finale du rapport, la remise de celui-ci à la Maire de Paris et, enfin, son inscription à l’ordre du jour d’un prochain Conseil de Paris.

Ces fuites induisent un manque de respect envers les membres de la MIE qui ont eu à cœur de remplir leur mission sans arrière-pensées de récupération politicienne.

Les responsables de ces fuites, privilégiant l’issue d’une communication hystérique et fébrile autour de la question du périphérique parisien, empêchent une réflexion sereine autour de ce dossier, pourtant si crucial pour l’avenir de tous les Parisiens et Franciliens qui vivent à proximité de cet axe ou l’empruntent quotidiennement.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Rapporteur de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) « Avenir du périphérique »

Conseiller de Paris (14e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris