Paris, le 27 mars 2019

 

En conventionnant d’un seul coup 2 254 logements dans le 13e arrondissement, la mairie de Paris réalise le casse du siècle.

Poursuivant aveuglément sa politique du logement coûteuse et contestable, la Ville de Paris prévoit, dans une délibération soumise au vote du Conseil de Paris, le conventionnement de 2 254 logements du parc libre de Paris-Habitat pour les transformer en logements sociaux, dans le seul 13e arrondissement qui en compte déjà 40% ! Avec cette seule mesure, cette proportion atteindrait ainsi 43%.

Ce programme est en réalité la caricature de la politique de la maire de Paris depuis le début de sa mandature : celle d’une augmentation fictive de l’offre de logements sociaux, inspirée par une politique du chiffre, et qui repose en grande partie sur le conventionnement de logements déjà existants, et non sur la création de nouveaux logements. Depuis le début de son mandat, ce sont ainsi 17 000 logements occupés qui ont été conventionnés, et donc autant qui ont été retirés du parc à loyers libres !

Cette « municipalisation masquée » du parc parisien de logements à loyers libres chasse de la capitale les classes intermédiaires, les familles et les jeunes. Une large catégorie de Parisiennes et Parisiens se trouve ainsi coincée entre un parc privé de plus en plus inaccessible et un parc social auquel elle a renoncé faute de disponibilités réelles, ou auquel elle n’a pas droit. Loin de contribuer à la mixité sociale de la ville et au rééquilibrage entre l’Est et l’Ouest, l’exécutif renforce au contraire une destination sociale de certains quartiers de l’Est et Sud-Est parisien qui concentrent, par îlots, jusqu’à 90% de logements sociaux

Pour le groupe UDI-MoDem, la Ville de Paris ne peut plus négliger à ce point le véritable parcours du combattant de plusieurs générations de Parisiens qui, de plus en plus souvent, sont contraints de se loger, eux et leurs enfants, en-dehors de Paris.

La politique du logement de la majorité parisienne est en fait un jeu à somme nulle, qui se résume à un tour de passe-passe entre les différents parcs de logements des bailleurs de la ville, rapportant au passage le bénéfice non négligeable des loyers capitalisés.

 

Edith Gallois

Vice-présidente du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseillère de Paris (13e)

 

Eric Azière

Président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14e)

Conseiller métropolitain