Paris, le 18 mars 2019

 À l’occasion de son entrée au Panthéon le 1er juillet 2018, l’artiste de rue, Christian GUEMY, alias C215 a peint  des portraits de Simone Veil sur deux boîtes aux lettres situées sur le parvis de la Mairie du 13ème arrondissement. Le 11 février dernier, ces œuvres ont été vandalisées, souillées de croix gammées.

Cet acte ignoble n’est pas isolé. Il est le stigmate de la recrudescence des actes antisémites, qui ont bondi de 74% en un an seulement.

C’est pourquoi, le 19 février dernier, plusieurs dizaines de milliers de Français (dont 20 000, place de la République à Paris) se sont réunis, pour dire « non » à l’antisémitisme.

Face à ce fléau, nous avons collectivement le devoir de continuer le combat contre l’ignorance et la haine, en veillant à ne jamais accepter que la révolte laisse place à la lassitude. Cette lutte passe notamment par la pédagogie, en mettant en avant des figures emblématiques de la lutte contre les discriminations, telles que Simone VEIL.

En plus d’embellir l’espace public, l’art de rue de cet artiste, peut porter magnifiquement un message de mémoire, à travers le visage iconique de Simone VEIL.

Aussi, en ce premier jour de la semaine de lutte contre l’antisémitisme, je proposerai lors du Conseil d’arrondissement de ce soir, que la mairie du 13ème arrondissement, en lien avec sa famille, propose à l’artiste C215 de créer un nouveau portrait de Simone VEIL, sous forme de fresque murale de grande dimension au sein de notre arrondissement.

 

Edith GALLOIS

Vice-présidente du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseillère de Paris (13ème)