Paris, le 12 février 2019

Alors que la nation rendait hommage à l’une de ses héroïnes, femme politique éminente et première Présidente du Parlement européen, le 5 juillet 2017 aux Invalides, puis le 1er juillet lors de sa panthéonisation, les Parisiennes et Parisiens ont appris avec stupeur et effroi que des croix gammées avaient souillé les portraits de Simone Veil, réalisés sur deux boîtes aux lettres de la Mairie du 13ème arrondissement. 

Ces portraits, que l’on doit à l’artiste de rue C215, avaient été brossés à l’été 2018 à l’occasion de l’entrée au Panthéon de la rescapée de la Shoah.

Leur dégradation et l’insulte faite à la survivante des camps de la mort ne sauraient demeurer impunies. Aussi, le groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris soutient-il la décision de la mairie de Paris de porter plainte.

En tant qu’élue du 13ème arrondissement, je demande également au Maire d’arrondissement de prévoir un emplacement mural et de grande dimension pour que le même artiste puisse réaliser une œuvre magistrale à l’effigie de cette héroïne nationale.

Edith GALLOIS

Conseillère de Paris (13ème)

Capture