Paris, le 25 janvier 2018

En annonçant dans les colonnes du Parisien la création d’une police municipale à Paris, 30 minutes après le début de la réunion de restitution de l’audit sécurité qu’elle avait commandé, la maire de Paris officialise une volte-face et un pied de nez à sa majorité.

Le groupe UDI-MoDem, qui a constamment appelé de ses vœux la création d’une telle police, se réjouit de voir ses imprécations enfin entendues. 

Lors de l’adoption de la loi sur le statut de Paris du 28 février 2017 qui consacrait le transfert des agents de la Préfecture de Police dans le giron de la Ville, tout en renforçant certains de ses pouvoirs de police, le groupe UDI-Modem avait eu l’occasion de soutenir que la maire créait ainsi une brigade ayant tous les attributs de la police municipale, à l’exception du nom.

Il aura donc fallu attendre 2 ans pour que la maire de Paris assume enfin de se rallier à la proposition que nous avions soutenue au Parlement, -à l’initiative d’Yves Pozzo di Borgo alors sénateur et de ses collègues Pierre Charon et Philippe Dominati dont la proposition de loi avait été adoptée au Sénat en 2015-, et défendue au Conseil de Paris, et entende ainsi les revendications légitimes des Parisiennes et des Parisiens, qui peinent à voir les effets concrets et tangibles de la « brigade de lutte contre les incivilités ».

En mai 2015, déjà, Eric Azière prophétisait  « qu’aux prochaines élections municipales, quoi qu’il arrive, dans tous les projets proposés aux Parisiens, il y aura(it) la création d’une police municipale » et « qu’après cette élection, la police municipale à Paris sera(it) une réalité ».

Pari gagnant, à la barbe des groupes de la majorité qui ont à cette heure claqué la porte de la réunion des restitutions de l’audit sur la sécurité.

 

Eric HELARD

Conseiller de Paris (16ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

 

Eric AZIERE

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris