Paris, le 19 novembre 2018

Face à la recrudescence du nombre de cas de racolage et d’activité illégale de taxi à Paris, notamment aux abords des aéroports internationaux, le Conseil de Paris a adopté la proposition d’Eric Hélard et des élus du Groupe UDI-MoDem demandant l’intensification des efforts de la Préfecture de police dans la lutte contre les taxis clandestins, la garantie par la Préfecture de Police de la sécurité des voyageurs face aux comportements parfois violents des taxis clandestins, ainsi que le déploiement d’opérations de sensibilisation dans les gares.

Le vœu appelle en outre le législateur à renforcer les sanctions contre l’activité de taxi clandestin, par la confiscation du véhicule. Une mesure de nature à dissuader plus efficacement cette pratique.

Après l’adoption à l’unanimité du vœu d’Yves Pozzo di Borgo et des élus UDI-MoDem en novembre 2014, demandant, déjà à cette époque, à la Préfecture de Police de renforcer ses contrôles sur les taxis clandestins, le nouveau vote du Conseil de Paris sur cette question montre à la fois la persistance voire l’aggravation de ce fléau, l’insuffisance des moyens déployés jusqu’à présent, et l’urgence à mettre fin à ces pratiques dommageables en matière de sécurité, d’image et d’attractivité de Paris.

Il est urgent de ne plus laisser les réseaux de taxis clandestins faire la loi le soir, une fois le service des agents de la Préfecture de Police terminé, dans certaines gares et aéroports parisiens.

 

Eric Hélard

Conseiller de Paris (16è)

Conseiller Métropolitain

 

Yves Pozzo di Borgo

Conseiller de Paris (7è)