Le 2 avril 2015,

 Le groupe UDI-MoDem a appris avec consternation la censure effectuée par la régie publicitaire de la RATP concernant une affiche du concert du groupe « Les Prêtres » en raison de la mention « en soutien des chrétiens d’Orient », au titre d’une « neutralité dans quelque conflit que ce soit », mais également au nom de la laïcité.

En plus de s’accorder une  influence diplomatique démesurée, la RATP choisit de faire fi de la défense des valeurs de la République de lutte contre les persécutions de minorités, comme l’a d’ailleurs fait officiellement la France, par la voix de Laurent Fabius, présidant une séance de l’ONU le 27 mars dernier, consacrée aux chrétiens d’Orient persécutés.

Le groupe UDI-MoDem appelle la RATP à revenir sur cette décision, en rappelant qu’elle avait déjà autorisé par le passé des affiches à caractère religieux, pour des produits halal, ou encore des campagnes caritatives du secours catholique ou islamique.

Le groupe UDI-MoDem souhaite que les citoyens et les élus les représentants, puissent avoir leur mot à dire dans la gestion publicitaire de cet espace public. De la même manière que la Ville de Paris bénéficie de représentants au STIF, nous estimons légitime que le Conseil de Paris puisse disposer d’une représentation dans les instances de régulation publicitaires d’organismes  dépositaires d’espaces public tels que la RATP ou  l’entreprise JC Decaux.

 


Eric Hélard

Conseiller de Paris UDI-MoDem (XVIe)

 

Yann Wehrling

Porte-parole du groupe UDI-MoDem

Conseiller de Paris UDI-MoDem (XVe)