Paris, le 5 novembre 2018

Après la création d’un groupe « Génération-s » émanant de 7 élus du groupe PS et d’un élu écologiste du Conseil de Paris, c’est au tour de Mao Péninou d’annoncer sa démission du poste d’adjoint à la propreté, et son ralliement au groupe La République en Marche. Malheureusement il est probable que, nonobstant cette décision d’abandon d’une délégation essentielle aux yeux des Parisiens, les habitants de la capitale ne voient pas de changement notable dans leurs rues en matière de propreté.

Les désertions successives des principaux lieutenants d’Anne Hidalgo : Julien Bargeton, son adjoint aux finances l’année dernière, son premier adjoint à la culture Bruno Julliard à la rentrée de septembre, celle de Mao Péninou aujourd’hui, et celle à venir de son adjoint au logement, future tête de liste communiste aux européennes, constituent une véritable débandade des deux ailes de la majorité d’Anne Hidalgo.

Si l’enjeu des élections municipales se résume simplement à une reconversion du PS parisien vers LREM, il ne manque plus qu’Anne Hidalgo au tableau de chasse.

Il est probable que les Parisiennes et les Parisiens en demande d’alternative après 20 ans de gestion socialiste seront beaucoup plus exigeants en 2020, non seulement en termes de renouvellement d’un projet municipal ambitieux, mais aussi quant à la crédibilité politique des femmes et des hommes qui le porteront.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris