Paris, le 25 septembre 2018

Faute de majorité, l’exécutif parisien a décidé de retirer de l’ordre du jour du Conseil de Paris la délibération relative à l’avenir de la petite ceinture ferroviaire. Il s’agit là d’une victoire, par anticipation, pour l’environnement et la biodiversité, bien que cela prive les Parisiennes et les Parisiens d’un débat dans l’enceinte municipale sur cet important sujet.

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de cette marche arrière de l’exécutif parisien. Comme l’a rappelé Edith Gallois dans un communiqué, le projet pour la petite ceinture que la Mairie de Paris devait soumettre au vote demain n’avait plus rien à voir avec celui présenté il y a trois ans.

Nous étions en effet en train de passer subrepticement d’un projet écologique favorisant une promenade verte vouée à la biodiversité à un Monopoly de gares et de pavillons renforcés par 6000m² de béton dévolus au commerce.

De la ceinture verte à la galerie marchande, où était la logique de développement ?

Il convient désormais à la Ville de revenir à la raison et au projet originel, meilleur pour la nature en ville, pour la respiration et pour l’environnement des Parisiennes et des Parisiens.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème arrondissement)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

dscf0156