Paris, le 15 juin 2018

La Présidente du Syndicat Mixte Autolib’ Vélib’ métropole a annoncé dans le Parisien qu’elle soumettra aux membres du syndicat la résiliation du contrat le liant au groupe Bolloré pour l’exploitation du service Autolib’ le 21 juin prochain.

Au vu de l’échec d’Autolib’, cette annonce n’est pas surprenante, tant la confiance avec le prestataire est rompue depuis plusieurs mois. L’opération dans laquelle la Ville de Paris et les autres communes membres du réseau Autolib’ ont été entraînées allait au-delà des capacités d’absorption des déficits annoncés par le prestataire.

Pour le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris, il semble plus normal et plus sain que cette décision de résiliation soit à l’initiative des décideurs publics que du délégataire, comme il le laissait entendre dans son dernier courrier adressé au syndicat mixte.

Que les représentants des collectivités reprennent enfin la main sur ce dossier, mettant fin au rythme dicté depuis des mois par l’actuel prestataire, est une bonne chose. Il est normal que le faire-part de décès d’Autolib’ soit transmis par les représentants des pouvoirs publics plutôt que par son délégataire.

Dans ce contexte de confiance rompue, il était inconcevable d’attendre la fin du contrat, en 2023, au risque de voir le déficit continuer d’augmenter, et ce souhait de résilier au plus vite cette délégation va dans le bon sens.

Désormais, avant de se lancer tête baissée dans de nouveaux projets alternatifs, prenons le temps de la réflexion, de la concertation et de la discussion pour éviter de reproduire des erreurs similaires sur l’importante question de l’autopartage et de la place des véhicules individuels dans la Métropole.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris