Paris, le 21 février 2018

L’annulation par le Tribunal administratif de la création de la zone touristique internationale Olympiades la semaine dernière est un coup dur porté à l’ensemble des commerçants d’un quartier emblématique du XIIIe arrondissement.

Les critiques concernant cette ZTI, au prétexte que le quartier chinois n’était pas un enjeu touristique suffisant pour justifier cette création, étaient méprisantes pour l’ensemble des habitants, d’autant qu’elles étaient venues également des bancs de la majorité municipale au Conseil de Paris, signe d’une méconnaissance des difficultés rencontrées par les commerces locaux.  

Aujourd’hui, la Maire de Paris réalise une volte face sur cette question, puisque, après avoir été opposée à la loi Macron sur la création des ZTI, elle en vient à vouloir sanctuariser celle du quartier des Olympiades, en proposant au Préfet d’Ile-de-France d’en faire une Zone Commerciale.

Ce revirement est curieux, mais salutaire, dans la mesure où il vient reconnaître l’intérêt commercial et touristique des Olympiades et de ses environs.

De plus, la Maire de Paris ayant visiblement décidé de mettre de côté ses anciennes réticences sur le sujet de l’ouverture des commerces le dimanche, ce dont je me réjouis, il me semble opportun qu’un débat soit ouvert sur l’opportunité de la création de zones commerciales supplémentaires, dans le XIIIe arrondissement ou à Paris, qui auraient été oubliées lors de la création des ZTI, au regard du bilan des ZTI qui doit avoir lieu en 2018, au regard du prochain compte-rendu de l’observatoire des ZTI.

Bien évidemment, cela ne doit pas se caractériser par une généralisation de l’ouverture des commerces le dimanche. Mais si la Maire de Paris est enfin prête à avancer sur cette question, le Conseil de Paris pourrait enfin avoir un débat constructif et une cartographie précise des enjeux sur la question de l’ouverture des commerces le dimanche, loin de l’attitude qui avait entraîné l’ancien Ministre de l’Économie et actuel Président de la République à prendre en main ce dossier au détriment d’une Ville de Paris arque boutée sur ses positions politiciennes.

 

Edith Gallois

Vice-Présidente du groupe UDI-MoDem

Conseillère de Paris (13ème arrondissement)