Paris, le 22 décembre 2017,

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris remercie la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France d’avoir confirmé, point par point, tout ce que le Groupe UDI-MoDem a dénoncé depuis Noël 2014, sur l’attribution et les conditions d’exploitation de deux animations, celle de la Grande Roue de la Concorde et celle du marché de Noël des Champs-Élysées.

Comme tout observateur attentif avait pu le relever, à l’évidence ces conventions ont été négociées dans un mélange inouï d’improvisation et d’incompétence, qui a conduit à la totale désinvolture avec laquelle la Mairie de Paris a traité la passation de ces marchés, dans des conditions d’attribution et d’occupation du domaine public approximatives, sans réelle mise en concurrence. En témoignent, dans les éléments du rapport de la CRC parus dans la presse, la sous-évaluation du montant de la redevance, les durées d’exploitation à l’avenant ou encore les 315.000 euros de travaux de consolidation de la place de la Concorde, contribution généreusement offerte par la Ville de Paris.

Outre les Parisiennes et les Parisiens, privés brutalement d’animations en cette période de Noël, les premières victimes de ce gâchis municipal, sont les forains, qui payent cher par leur bannissement de la Ville, cet imbroglio administratif et financier de la mairie.

Il est à souhaiter qu’en 2018, Paris renoue avec la fête de Noël, dans une nouvelle série d’animations pensées et maitrisées.

Enfin, il est urgent de renouer le dialogue avec l’intersyndicale foraine sur la présence des évènements forains dans la capitale, et ce dans un cadre juridique assaini et désormais transparent, ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être, depuis toujours. 

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris