Paris, le 18 octobre 2017

Alors que le gouvernement planche actuellement sur les contours d’une future « police de sécurité du quotidien », qui dépendra de la police nationale et qui sera déployée début 2018, à titre expérimental, dans des Quartiers Politique de la Ville (QPV) en France, Paris doit, dès à présent, exiger que certains de ses quartiers soient l’objet de cette expérimentation.

Le XIVe arrondissement connait depuis plusieurs années, quoiqu’en dise l’adjoint à la sécurité avec un aveuglement forcené, une hausse de l’insécurité et des incivilités. Déployer une brigade de la police de sécurité du quotidien dans le QPV de l’arrondissement, « Didot – Porte de Vanves », permettra ainsi de soulager le commissariat du XIVe et sera ainsi bénéfique à l’ensemble de l’arrondissement.

Cette expérimentation aurait également comme mérite de mettre les spécificités parisiennes à l’épreuve du feu. Cela permettra de clarifier les missions entre cette future police de sécurité du quotidien, qui dépendra de la police nationale, et les 300 agents municipaux de la brigade lutte contre les incivilités qui couvrent les 6e, 7e, 14e, et 15e arrondissements et qui seront rejoints le 1er janvier prochain par des agents de surveillance de Paris (ASP).

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller du XIVe arrondissement