Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris a appris avec inquiétude la décision de la Ville de Paris et du Forum des Images de ne pas proposer une édition 2017 du Festival Cinéma au Clair de Lune, cet été.

Le festival Cinéma au Clair de Lune, proposé par le Forum des images, permettait à plusieurs milliers de spectateurs pendant la période estivale, de pouvoir assister gratuitement à des projections cinématographiques de qualité en plein air, et ce dans plusieurs parcs, jardins ou places de la capitale.

L’an passé, la Préfecture de Police de Paris s’était légitimement inquiétée des conditions de sécurité dans lesquelles devait se dérouler cette manifestation, qui devait débuter quelques jours après le tragique attentat de Nice survenu le 14 juillet, ce qui avait conduit à l’annulation de l’édition 2016. Cette année, la Ville de Paris et le Forum des Images ont décidé, de nouveau, de ne pas reconduire cette manifestation pourtant attendue.

Pourtant, de nombreux événements culturels continuent d’avoir lieu en plein air à Paris : Fête de la Musique, concerts estivaux, festival de cinéma en plein air à la Villette,… Pour autant, l’Etat d’urgence n’impose pas la suppression de ces événements.

Le groupe UDI-MoDem s’inquiète que cette suppression ne devienne ainsi définitive. Ces derniers mois auraient dû être mis à profit pour envisager la mise en place de mesures de sécurité satisfaisantes permettant la tenue régulière de ce festival. De surcroît, ce festival permettait au Forum des Images dont ses locaux sont situés aux Halles,  des actions « hors les murs » essentielles pour l’avenir de cet établissement, qui connaît une fréquentation relativement basse et des programmations encore peu appropriées par une grande diversité de publics.

Nous pensons dans le contexte actuel où nous sommes attaqués sur notre mode de vie, plus que jamais, la culture et l’art doivent avoir leur place dans l’espace public parisien, a fortiori pendant la période estivale. Plus que jamais, la politique visant à favoriser le cinéma à Paris doit d’être ambitieuse et ouverte.  Cette suppression, faisant suite à celle du festival Paris Cinéma en 2014, est un signal inquiétant pour la place du cinéma à Paris et pour la culture vue comme un partage et une expérience commune. 

 

Fadila Mehal

Présidente de la Commission Culture – Mémoire – Patrimoine du Conseil de Paris

Conseillère de Paris (18ème)

Conseillère de la Métropole du Grand-Paris.