Paris, le 3 novembre 2016

La situation du tourisme à Paris est très inquiétante et les chiffres données par le Comité Régional du Tourisme sont éloquents, puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’une perte de 750 millions d’euros au 1er semestre 2016 sur l’ensemble de la filière par rapport à la même période en 2015, avec une baisse de 46,2% du nombre de touristes japonais, 27,7% d’Italiens, 35% de Russes, 19,6% de Chinois ou encore 7% d’Américains.

Aucun secteur touristique n’est épargné, ni les palaces de luxe, avec une baisse de 800 millions d’euros de leurs chiffres d’affaires de janvier à août 2016 par rapport à l’an passé, selon l’UMIH, ni les grands restaurants, avec une baisse de 50% de leurs chiffres d’affaires, ni les cabarets parisiens, dont certains accusent une baisse de 30% de leur fréquentation selon le syndicat professionnel Camulc, mais aussi établissements culturels et patrimoniaux, grands magasins, tourisme fluvial, etc.

Face à l’asphyxie des professionnels du tourisme et après un été catastrophique qui a vu des étages entiers d’hôtels se vider, puis de fermer, la capitale se prépare à entrer dans une nouvelle période touristique majeure, celle des fêtes de fin d’année, en proposant une offre touristique traditionnelle, attendue, habituelle, « plan-plan », qui est loin de répondre à l’urgence de la situation et à l’ambition de Paris.

L’habituel marché de Noël des Champs-Elysées, toujours aussi largement perfectible, les festivités du 31 décembre et le défilé du 1er janvier, ne sont toujours pas à la hauteur, ni de l’événement, ni de l’image que Paris veut offrir au monde. L’offre touristique de cette période capitale reste prostrée dans des manifestations qui ont surtout montré leur manque de dynamisme, d’audace et de créativité.

« Réveillons Paris ! » aurait dû être le message envoyé à l’étranger depuis des mois déjà ! La Ville de Paris aurait dû mobiliser avec force tous les moyens à disposition des acteurs institutionnels et économiques, pour proposer aux touristes français et étrangers des fêtes de fin d’année 2016 à Paris inoubliables, innovantes, « pétillantes », par l’audace de festivités totalement repensées et par la mise en place d’offres commerciales spécifiques, soutenues par une campagne de communication axée sur ce seul message : « Réveillons Paris » !

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de la Métropole du Grand Paris