Paris, le 15 juin 2016

Mardi 14 juin 2016, la Conseil de Paris a adopté à l’unanimité ma proposition que la Ville de Paris offre à la Province Sud de la Nouvelle Calédonie un arbre de la Liberté afin d’y être planté aux abords du Cimetière de l’Ile des Pins, le fameux Cimetière des Condamnés.

Je m’en réjouis vivement et remercie la Maire de Paris, Anne Hidalgo, d’avoir accepté le principe de ce geste symbolique au nom des valeurs de liberté et du respect de la laïcité.

Ce cimetière, bien que situé à 16834 kms de la capitale a en effet un lien fort avec l’Histoire de Paris puisqu’il est la dernière demeure de 240 insurgés de la Commune de Paris, déportés en 1872 sur décision de la jeune 3ème République.

Depuis lors, une convention lie la Ville de Paris et la Province Sud de Nouvelle Calédonie pour la remise en état et l’entretien du cimetière à travers la commune de l’Ile des Pins, à peine 2000 habitants, dont beaucoup de volontaires ou élus, tous kanaks, participent à l’entretien régulier du site.

Cette cérémonie de remise de l’arbre de la Liberté, après acceptation des autorités calédoniennes et de la Province Sud, pourrait avoir lieu le 23 mars 2017, date célébrant le 145ème anniversaire de la décision de l’Assemblée Nationale de faire de l’Ile des Pins le lieu de déportation des insurgés de la Commune de Paris

La Ville de Paris et la Nouvelle Calédonie tisseront ainsi  un nouveau lien de solidarité, un lien durable qui pourra au fil des années pousser, grandir, s’épanouir, et symboliser pleinement un geste d’espoir à destination des générations futures.

 

Eric Hélard

Vice-Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris 16e