En matière de lutte contre les incivilités, contre la saleté, contre les nuisances  et toutes sortes de troubles à l’ordre public,  l’équilibre entre prévention et répression est parfois délicat, et souvent difficile à trouver.

Pourtant il me semble qu’une solution existe,  qui allierait prestance, esthétisme, respect et pédagogie : ce sont les brigades à cheval.

Quand l’air du temps est à l’ouverture de plus en plus d’espaces au public pour en faire des lieux dédiés à la promenade, lieux de détente, pique-niques, etc… et avec les beaux jours qui arrivent, il est bien temps de réfléchir à des solutions  « durables » , écologiques et sympathiques mais efficaces pour éviter que ces lieux de détente et de beauté ne soient transformés en capharnaüms et en lieux sensibles pour la sécurité.

Partout où l’expérimentation a été faite, c’est un succès, que cela soit à l’étranger ou dans certains lieux de Paris, ou en banlieue comme à la Courneuve.

Le cheval impose le respect mais il est convivial, et son cavalier est à la bonne «  hauteur »,  dans les deux sens du terme.

Il circule librement et écologiquement, il s’intègre au paysage et peut faire respecter la sécurité et la salubrité plus facilement du fait de cette stature naturelle.

Je proposerai donc au prochain conseil de Paris qu’une d’expérimentation soit faite dans les espaces verts, sur les  quais, les pelouses, tous ces espaces parisiens souvent magnifiques mais si  vite transformés en lieux insécurisés ou insalubres.

La Préfecture de Police s’est montrée très favorable à ce mode de surveillance efficace et valorisant pour ses hommes et soutiendra ma proposition.

C’est donc une  idée qui peut trotter et faire son chemin pour allier efficacité, convivialité et beauté dans Paris !

 

Edith Gallois

Vice-présidente du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseillère de Paris (13ème)