Grand Paris

Cotisation au “Forum métropolitain du Grand Paris”

Lire

Renouvellement Vélib’ : gare à l’interruption de service

L’heure de vérité du renouvellement du marché de Vélib’ a sonné ! Le groupe UDI-MoDem a depuis le début, en commission des élus, mis en garde la Ville de Paris sur l’absence d’anticipation d’une éventuelle période transitoire si deux concessionnaires différents devaient se succéder, ce qui semble se décider au profit d’un consortium.

Pour le groupe UDI-MoDem, comme pour les 300 000 d’utilisateurs réguliers de Vélib’, l’exécutif de Paris, et le syndicat Vélib’ Métropole, porteront la responsabilité d’une interruption de service, ou d’une réduction préjudiciable de service que le passage d’un opérateur à l’autre rend probable, alors que la bonne gestion du dossier aurait permis de l’éviter.

Quel calendrier de renouvellement du matériel ? Quelles modalités de transmission entre les deux concessionnaires sur la gestion des abonnements ? Quelle opérabilité fonctionnelle dans le remplacement du parc de vélos, et des stations ? Autant de questions sans la moindre réponse à l’heure du choix définitif. Lire

Statut de Paris : l’adoption d’une réforme sans ambition

Paris, le 16 février 2017

En adoptant ce matin en dernière lecture la réforme du statut de Paris, l’Assemblée nationale choisit le strict minimum et laisse de côté l’ambition d’une vision plus globale de la métropole francilienne, qu’avait proposée le Sénat.

En se concentrant avant tout sur la fusion des 4 premiers arrondissements parisiens, la majorité de gauche à l’Assemblée nationale dégonfle toute vision d’avenir et exfiltre tous les apports positifs que le Sénat avait amenés.

Ainsi, à l’heure où la Métropole du Grand Paris doit encore trouver ses marques, il aurait été préférable de renforcer les pouvoirs des mairies d’arrondissement, afin de les rapprocher des autres communes voisines. Créer la métropole du Grand Paris d’un côté, puis modifier, deux ans plus tard, dans un autre texte, le statut et l’organisation de la principale ville de cette métropole, démontre que le gouvernement est passé à côté de son sujet. Lire

Fermeture des voies sur berges : un rapport accablant qui justifie une gestion régionale de cet axe

Paris, le 17 novembre 2016

Le deuxième rapport d’étape du comité d’experts indépendant, mis en place par la Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, chargé d’observer l’évolution du trafic en Ile-de-France depuis la fermeture des voies sur berges à Paris, est accablant pour la Ville de Paris, et tend à recouper les critiques de méthode que les centristes ont pu dénoncer, au Conseil de Paris, comme au Sénat.

En décidant de manière unilatérale la fermeture à la circulation automobile de la voie Georges Pompidou, et sans mettre en place des alternatives de circulation adéquates, préférant parier sur le mystérieux concept « d’évaporation » des véhicules, la Mairie de Paris a fait preuve d’un manque de concertation et de prise en compte de l’ensemble des communes de la Métropole et de la Région qui n’est pas acceptable. Aujourd’hui, ce deuxième rapport vient confirmer nos craintes de reports massifs de circulation sur d’autres axes routiers à Paris et en Ile-de-France. Lire

Statut de Paris : une réforme peut en cacher une autre

Paris, le 3 août 2016

Alors que le projet de loi relatif à la réforme du statut de Paris a été examiné ce matin en Conseil des ministres, suite à l’avis favorable du Conseil d’Etat, c’est avec grand étonnement que le groupe UDI-MoDem a découvert une réforme dont les contours les plus litigieux lui avaient été soigneusement cachés.

Entre le projet débattu au sein du groupe de travail auquel a participé assidument le groupe UDI-MoDem et ce qui est présenté aujourd’hui, il y a un projet de réforme qui n’a jamais été abordé dans la moindre réunion et qui témoigne de la réalité des arrière-pensées de l’exécutif parisien. Ni la création de la commission permanente, ni son fonctionnement ni sa composition ni ses compétences n’ont été des sujets évoqués ou abordés dans ces groupes de travail. Compte-tenu de ces éléments, il est difficile de ne pas s’interroger sur les arrière-pensées d’une réforme dans la réforme.

C’est ainsi que sous couvert d’une fusion de la commune et du département, que nous appelons d’ailleurs de nos vœux, l’exécutif parisien envisageait un nouvel outil à son service en instituant une « Commission permanente », à l’instar de ce qui prévaut dans les départements, mais à la différence majeure que, sans la vigilance du Conseil d’Etat, elle n’aurait été idéalement constituée que …du seul exécutif, sans la moindre représentation de l’opposition.

Lire

Villages olympiques en Seine Saint-Denis : il faut en finir avec l’A1

Paris, le 3 novembre 2015

La Mairie de Paris a présenté hier aux groupes du Conseil de Paris les différentes options d’implantation des villages olympiques dans le cadre du dossier de candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Le groupe UDI-MoDem s’étonne que le problème majeur de la pollution aux particules fines émise par la proximité de l’A1, et ce quelque-soit le site, ne soit pas suffisamment pris en compte, alors que le bien-être des athlètes compte pour 30% dans le choix d’implantation du village Olympique.
Lire

Vœu de l’exécutif relatif à la réforme du statut de Paris

Lire

Anne Hidalgo, veut devenir Présidente de Paris … pour commencer

En proposant une réforme du statut de Paris, qu’elle ne croyait pas nécessaire il y a un an, Anne Hidalgo veut consolider tous ses pouvoirs, de maire, de présidente de conseil départemental, et se renforcer de nouvelles prérogatives. Elle se taille ainsi un costume sur-mesure de “Super-Maire”, tout en s’arrogeant de nouveaux pouvoirs sur des problématiques dont elle peine aujourd’hui à obtenir des arbitrages en sa faveur : Pollution, ouverture dominicale des commerces, voirie, urbanisme, fermeture de classes,…
Lire

Le Conseil Constitutionnel assure au centre une juste représentation dans le futur Conseil métropolitain de la MGP

Le 7 août 2015

En refusant de créer à Paris un système de désignation des conseillers métropolitains dérogatoire de celui de l’ensemble des autres communes de la Métropole du Grand Paris, le Conseil Constitutionnel a rendu aux parisiens le droit à une représentation plus démocratique.
Lire

Vœu relatif à la mise en place du Pass Navigo à tarif unique

Lire

Plus anciens