Gouvernance

Mise en oeuvre de la réforme du Statut de Paris

Lire

Renouvellement Vélib’ : gare à l’interruption de service

L’heure de vérité du renouvellement du marché de Vélib’ a sonné ! Le groupe UDI-MoDem a depuis le début, en commission des élus, mis en garde la Ville de Paris sur l’absence d’anticipation d’une éventuelle période transitoire si deux concessionnaires différents devaient se succéder, ce qui semble se décider au profit d’un consortium.

Pour le groupe UDI-MoDem, comme pour les 300 000 d’utilisateurs réguliers de Vélib’, l’exécutif de Paris, et le syndicat Vélib’ Métropole, porteront la responsabilité d’une interruption de service, ou d’une réduction préjudiciable de service que le passage d’un opérateur à l’autre rend probable, alors que la bonne gestion du dossier aurait permis de l’éviter.

Quel calendrier de renouvellement du matériel ? Quelles modalités de transmission entre les deux concessionnaires sur la gestion des abonnements ? Quelle opérabilité fonctionnelle dans le remplacement du parc de vélos, et des stations ? Autant de questions sans la moindre réponse à l’heure du choix définitif. Lire

Adoption du Plan de déplacements des Administrations Parisiennes 2017-2021.

Lire

Adoption du Plan de déplacements des Administrations Parisiennes 2017-2021.

Lire

Communication sur la vie associative et la participation citoyenne.

Lire

Statut de Paris : la Mairie enclenche la fusion façon turbo

Paris, le 17 février 2016

 La loi sur la réforme du statut de Paris, concoctée et adoptée hier par l’Assemblée nationale, n’a même pas le temps de refroidir, que déjà la Mairie de Paris, met les bouchées doubles sur sa mise en œuvre en annonçant, moins de 24 heures après son adoption, la mise en place de la « conférence d’arrondissements » prévue par la loi. La seule mission de cette conférence étant de remettre un rapport à la maire de Paris avant « fin 2018 ».

Dans les faits la mairie de Paris veut devancer la fusion annoncée des quatre premiers arrondissements, la fusion administrative précédant ainsi un préalable fondamental, qui devrait être la légitimité politique de ce nouveau secteur, qui ne sera donnée que par les élections municipales de 2020.

Cette précipitation est d’autant plus suspecte, que la mairie de Paris explique à qui veut l’entendre que rien ne change, ni le personnel, ni le budget, ni l’organisation administrative, ni le maintien des quatre mairies d’arrondissements.

Lire

Statut de Paris : l’adoption d’une réforme sans ambition

Paris, le 16 février 2017

En adoptant ce matin en dernière lecture la réforme du statut de Paris, l’Assemblée nationale choisit le strict minimum et laisse de côté l’ambition d’une vision plus globale de la métropole francilienne, qu’avait proposée le Sénat.

En se concentrant avant tout sur la fusion des 4 premiers arrondissements parisiens, la majorité de gauche à l’Assemblée nationale dégonfle toute vision d’avenir et exfiltre tous les apports positifs que le Sénat avait amenés.

Ainsi, à l’heure où la Métropole du Grand Paris doit encore trouver ses marques, il aurait été préférable de renforcer les pouvoirs des mairies d’arrondissement, afin de les rapprocher des autres communes voisines. Créer la métropole du Grand Paris d’un côté, puis modifier, deux ans plus tard, dans un autre texte, le statut et l’organisation de la principale ville de cette métropole, démontre que le gouvernement est passé à côté de son sujet. Lire

L’évolution des relations entre la Ville de Paris et la Préfecture de Police doivent faire l’objet d’un débat en Conseil de Paris

Paris, le 3 février 2017

Au lendemain de la présentation du rapport du Sénateur Dominati sur la Préfecture de Police en commission des finances du Sénat, et alors que la réforme du statut de Paris est en cours d’examen au Sénat, le Sénateur de Paris et conseiller de Paris UDI-MoDem demande à la Marie de Paris l’inscription à l’ordre du jour du Conseil de Paris d’une communication – suivie d’un débat- sur l’évolution des relations entre la Ville de Paris et la Préfecture de Police.

La Ville participe en effet chaque année à hauteur de 300 millions d’euros au financement de cette institution, qui doit adapter son fonctionnement et ses compétences aux nouvelles formes de délinquance, aux attentes des habitants, et à l’évolution métropolitaine de Paris.

Lire

Statut de Paris : le Groupe UDI-MoDem fait échouer la mise en place d’une Commission permanente au Conseil de Paris !

Paris, le 16 décembre 2016

Le groupe UDI-MoDem, le 3 août dernier, s’est élevé contre l’introduction « surprise » d’une disposition, immiscée dans le projet de Réforme du statut de Paris, visant à créer une « commission permanente », qui aurait eu pour vocation d’adopter à la place du Conseil de Paris, les délibérations, à huis clos, exceptées celles relatives au débat budgétaire.

Le groupe a combattu la mise en place d’une commission permanente, qui n’avait jamais été évoquée lors des séances du groupe de travail sur la réforme du statut de Paris, auxquelles le groupe UDI-MoDem avait pourtant participé avec assiduité.

Lire

Modifications du statut du Conseiller de Paris

Lire
Plus anciens