Eric Hélard

Il est temps de mettre fin à la situation explosive Porte de la Chapelle !

 

Depuis ce matin, l’association Solidarité migrants Wilson a interrompu pour le mois d’août sa distribution de petits déjeuners aux 700 migrants qui venaient quotidiennement chercher un peu de nourriture dans le local de l’association situé sur le boulevard Ney.

L’association dénonce en effet une situation explosive due notamment à la cohabitation forcée entre ces migrants et les toxicomanes installés sur la « colline du crack », laquelle, reconstituée à peine un mois après avoir été démantelée, est source d’une grande insécurité, tant pour les bénévoles qui viennent en aide aux migrants que pour les bénéficiaires. Lire

Police municipale à Paris : La mairie aura mis 20 ans pour reconnaitre une évidence !

Depuis les années 2000, l’Exécutif parisien – Anne Hidalgo en tête- n’a eu de cesse d’adresser aux élus centristes une opposition ferme aux demandes répétées de création d’une « police municipale ».

Aujourd’hui, la maire de Paris entend enfin lever les tabous de la mise en place d’une police municipale, et de son armement. Il aura fallu 20 ans d’obstination pour se rallier à une évidence, rappelée une nouvelle fois par Eric Hélard lors du dernier Conseil de Paris : Paris a besoin d’une « police municipale ».

Lire

Rapport social de la Ville de Paris pour 2017

Retour à la séance

Madame la Maire, Mes chers Collègues,

Le rapport social qui nous est soumis aujourd’hui porte sur la politique des ressources humaines mise en œuvre au cours de l’année 2017 au profit de plus de 50000 agents permanents de la Ville et du Département de Paris. Lire

La lutte contre les jets de détritus dans le canal Saint Martin et le bassin de la Villette renforcée

le 5 juin 2018

Eric Hélard se félicite de l’adoption par le Conseil de Paris de son vœu relatif à la lutte contre les jets de détritus dans l’eau et sur les quais du Canal Saint Martin et du bassin de la Villette , et l’engagement de la Ville de Paris de poursuivre le renforcement des moyens engagés pour lutter contre les incivilités, en faveur de leur propreté, notamment dans le cadre des opérations dédiées aux sites estivaux. Lire

Question d’actualité relative à l’armement des agents de la DPSP

Lire

Communication sur la stratégie LGBTQI+

Madame La Maire, mes chers collègues,

Comment ne pas commencer ce débat en ayant une pensée émue pour Jean-Luc Romero. Vous avez souhaité lui adresser un message de soutien et de sympathie Madame la Maire, je veux bien sûr m’associer à ce message, tout comme les élus du groupe UDI-MoDem et j’imagine l’ensemble de cette assemblée en adressant à mon tour à Monsieur Romero mes plus sincères condoléances.

Lire

Ouverture matinale des parcs et jardins : une expérimentation réussie

Paris, le 27 avril 2018

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris salue la décision de l’exécutif de répondre à sa proposition d’étendre les horaires d’ouverture de dix nouveaux parcs et jardins dans la capitale, une heure plus tôt en matinée.

En novembre 2016, le groupe UDI-MoDem avait fait adopter un vœu proposant cette expérimentation. Les rythmes de vie actuels, et particulièrement à Paris, font que de nombreuses Parisiennes et de nombreux Parisiens choisissent, ou sont contraints, de pratiquer une activité physique tôt le matin. Dès lors, il est préférable de pouvoir l’effectuer dans un espace vert, plus sain, que sur des trottoirs où règnent gaz d’échappements et autres particules fines. Lire

Prolifération des rats dans Paris : une situation de plus en plus intenable

Paris, le 22 janvier 2018

Les mois passent, et les rats continuent de festoyer librement dans les rues parisiennes. Les parcs et jardins ne semblent aujourd’hui plus le seul terrain de jeu préféré de ces rongeurs, dont le surnombre pose de graves problèmes de santé publique, mais aussi de sécurité des agents municipaux du nettoyage et du ramassage d’ordures.

S’il est important de rappeler que les rats font partie de l’écosystème urbain parisien, et contribuent ainsi à lutter contre les déchets en sous-sol, leur récente prolifération est une illustration bien concrète de l’échec de l’exécutif parisien en termes de propreté depuis des années, surtout depuis 2015, si l’on s’en réfère au nombre d’opérations de dératisation effectuées par les services municipaux.

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris appelle l’exécutif parisien à augmenter considérablement les moyens prévus par le plan de lutte contre la prolifération des rats, à hauteur de 1,5 millions d’euros seulement, dans son plan « Objectif Paris propre » présenté il y a déjà presque un an, en mars 2017. À titre de comparaison, pour réguler une population de rats similaire, autour de 2 millions d’entre eux, la Ville de New-York a débloqué une enveloppe de 32 millions de dollars en 2017. Cherchez l’erreur. Les propositions de la CFTC semblent aller dans le bon sens, et nous appelons l’exécutif parisien à les envisager dans les plus brefs délais.

Lire

Budget primitif 2018

Lire

Salle de consommation à moindres risques : la Ville de Paris doit faire preuve de responsabilité

Paris, le 21 novembre 2017

 

 

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de l’adoption par le Conseil de Paris de son vœu relatif au bilan du fonctionnement de la salle de consommation à moindres risques, demandant notamment la convocation au plus vite du Comité de pilotage, le bilan, par la Préfecture de Police, de l’ensemble des agents, Brigade Spécialisée de Terrain comprise, déployés aux abords de la salle, un renforcement des maraudes, y compris le week-end, et l’état d’avancement sur l’extension des horaires, ainsi que sur l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France.

Si le groupe UDI-MoDem soutient les objectifs de l’expérimentation de la salle de consommation à moindres risques adossée à l’hôpital Lariboisière, il tient à rappeler les responsabilités de la Mairie de Paris quant à la tranquillité des riverains et à la sécurisation du quartier, et dont les divers incidents récents qui ont eu lieu à proximité de la salle ne doivent pas se reproduire, et ce, malgré le nombre importants de réunions du comité technique de suivi et des comités de voisinage.  

Cette expérimentation, essentielle, doit se dérouler dans de bonnes conditions pour pouvoir être jugée sur ce qu’elle doit être : un accompagnement vers la désintoxication de personnes en souffrance, qui nécessitent une prise en charge. Il est donc essentiel que l’encadrement nécessaire soit respecté.

Le groupe UDI-MoDem rappelle donc la nécessité, d’une part, de renforcer les contrôles et maraudes aux abords de la salle de consommation à moindres risques, mais aussi d’envisager au plus vite l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France, essentiel pour soulager un quartier qui ne doit pas être l’unique lieu de cette expérimentation.

 

Eric Hélard

Vice-président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (16e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

 

Plus anciens