Tribunes

L’incroyable indigence du métro parisien

 

La ligne 1 du métro parisien a connu le 31 juillet au soir une panne ayant entrainé l’arrêt de 12 rames sur la ligne et le blocage de plus de 3200 voyageurs qui ont dû être évacués en descendant sur les voies après avoir été livrés à eux-mêmes pendant 2 heures, dans une chaleur étouffante. 5 personnes ont d’ailleurs été prises en charge pour des malaises dont une femme enceinte et une personne âgée qui ont dû être hospitalisées. Si toute la lumière devra être faite sur cet évènement majeur, qualifié de « rarissime » par la RATP, celui-ci est révélateur de l’état du principal réseau de transport en commun de la capitale. Lire

Manifeste pour un véritable Conseil de Paris !

Plus ça va, et plus les débats du Conseil municipal de la Ville de Paris prennent la tournure d’une sympathique mais éprouvante pétaudière. Huit fois par an, ce qui est sans doute insuffisant, le Conseil de Paris, se réunit pendant 3 jours, tout au long desquels on étudie 200 à 500 délibérations municipales, autant de documents techniques ou politiques, qui portent de vrais sujets, méritent des débats importants et qui appellent l’expression légitime de toutes les sensibilités représentées au conseil. Cela devrait se faire normalement autour d’une ou deux communications de l’exécutif, ou de débats organisés, liés à quelques problématiques majeures pour Paris, puis par l’examen détaillé du reste des délibérations soumises à approbation.

Lire

4 choses qu’on ne peut plus faire à Paris à cause d’Anne Hidalgo

Tribune parue sur le Huffington Post le 18 octobre 2017 : 

Lire la tribune

Au salon de l’agriculture : Politiques en campagne et Politique des campagnes.

Les plaisantes images des animaux de la ferme, au salon de l’agriculture, nous projettent tous dans un monde qui rappelle notre enfance, un monde sain, un monde gentil, un monde de détente, et de bonne bouffe.

Les Politiques y vont tous, c’est un passage obligé. 

Pourtant, ces plaisantes images, ne doivent pas nous faire oublier et je dirais même qu’elles doivent être l’occasion de nous faire prendre conscience de la difficulté d’être éleveur ou paysan en France, aujourd’hui. C’est à bon escient que j’emploie le terme de paysan et non d’exploitant agricole. 

Le paysan, c’est celui qui respecte la terre, qui la cultive, plus qu’il ne l’exploite, ou celui qui élève ses animaux, plus qu’il ne les exploite.

Là est toute la différence, et c’est ce qu’il faut défendre. Lire

L’appel des centristes pour une régulation des locations Airbnb à Paris est-il entendu ?

Tribune parue sur le Huffington Post : Lien

Il y a à peine deux mois, au nom du groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, je demandais à la maire de Paris si elle envisageait de revoir la réglementation relative aux locations de courte durée des meublés touristiques et surtout leur contrôle, afin de mieux maîtriser ses dérives.
Lire

“Nuit Debout”, la Maire de Paris doit siffler la fin de la récréation !

Tribune parue sur le Huffington Post : Lien

Il y a dix jours encore, les Parisiens toléraient, parfois avec nostalgie, l’ambiance altermondialiste aux accents soixante-huitards du mouvement “Nuit Debout”, fourre-tout hétéroclite de syndicalistes, zadistes, anti “Loi Travail”, “anti-Travail” tout court, militants etc… Certains s’arrêtaient même sur leur chemin pour écouter, curieux, des orateurs défendre leur cause individuelle, qu’elle soit sociale, écologiste, ou anti-sécuritaire.
Lire

Pour nous, centristes, s’opposer c’est proposer

Tribune parue sur leJDD.fr : Lien

Trop souvent en politique, le “principe d’opposition”, fait en sorte, pour une opposition classique, de ne jamais rien proposer qu’elle pourrait obtenir, et de ne jamais rien soutenir qu’elle aurait pu proposer. Ce n’est pas notre conception de la démocratie. Une opposition, sans proposition, n’est qu’une posture politicienne grimaçante, rongée par la démagogie de l’obstruction. Au Conseil de Paris, le Groupe UDI-MoDem est, depuis deux ans, dans une opposition constructive, différente, déterminée, mais jamais dans l’affrontement systématique, ni dans l’alignement, ou le ralliement.
Lire

Formule E, e-gabegie

Tribune parue sur le Huffington Post : Lien

Il y a quelque chose de dérangeant dans ce ePrix de Formule E qu’on nous propose ce week-end aux Invalides.

Dérangeant parce que les messages véhiculés dénotent une conception de la voiture électrique que nous ne partageons pas. Fallait-il faire passer l’idée, avec un championnat, que la voiture électrique pouvait faire “aussi bien” que la voiture thermique ? Pour nous, la voiture propre, précisément par sa modernité, nous invite non pas à “faire comme avant”, mais à regarder devant nous et non pas dans le rétroviseur. C’est l’occasion d’en profiter pour repenser la voiture en ville. Moins “bolide” et plus pratique, discrète, agile, et utile.
Lire

Et maintenant, réinventons le périphérique !

Tribune parue sur lejdd.fr : Lien

“Quand Paris ressemble à Paris, que Paris est beau ! C’est ce qui vient de se produire en ce début d’année avec ‘Réinventer Paris’. 

A partir de parcelles de terrains improbables, délaissées, oubliées, des dents creuses, des bordures de périphérique ou parvis, des vieux immeubles, des hôtels particuliers, la ville a proposé la vente de parcelles à des porteurs de projets innovants, entrepreneurs, urbanistes, architectes, paysagistes, commerçants, mécènes, artistes venus du monde entier qui ont rassemblé des équipes et travaillé à des propositions qui ont toutes un point commun : l’amour de Paris et la passion de l’innovation urbaine. 
Lire

Guerre Taxis/VTC, et si le gouvernement se posait la seule vraie question ?

Un an après la loi Thévenoud, quel bilan ? La hache de guerre entre taxis et VTC est loin d’être enterrée. Les manifestations de taxis débutées mardi et se sont prolongées jusqu’à aujourd’hui, ont donné lieu à leur lot d’images de violences et d’arrestations, ce qui malheureusement commence à devenir une habitude. Lire

Plus anciens