Tourisme

Opération Site Tour Eiffel

Lire

Lutte contre les taxis clandestins : le vœu du groupe UDI-MoDem adopté par le Conseil de Paris

Paris, le 19 novembre 2018

Face à la recrudescence du nombre de cas de racolage et d’activité illégale de taxi à Paris, notamment aux abords des aéroports internationaux, le Conseil de Paris a adopté la proposition d’Eric Hélard et des élus du Groupe UDI-MoDem demandant l’intensification des efforts de la Préfecture de police dans la lutte contre les taxis clandestins, la garantie par la Préfecture de Police de la sécurité des voyageurs face aux comportements parfois violents des taxis clandestins, ainsi que le déploiement d’opérations de sensibilisation dans les gares.

Le vœu appelle en outre le législateur à renforcer les sanctions contre l’activité de taxi clandestin, par la confiscation du véhicule. Une mesure de nature à dissuader plus efficacement cette pratique. Lire

Vœu relatif au contrôle des taxis clandestins

Lire

Animations de Noël sur la place de l’Hôtel de Ville

Lire

Modification du règlement municipal sur le changement d’usage des locaux d’habitation

Lire

Vœu relatif à la réglementation de l’activité des vélotaxis

Lire

Mise en œuvre des évolutions législatives concernant la taxe de séjour à compter du 1er janvier 2019

Lire

Installation d’une structure temporaire sur le champ-de-Mars

Lire

Communication sur la stratégie LGBTQI+

Madame La Maire, mes chers collègues,

Comment ne pas commencer ce débat en ayant une pensée émue pour Jean-Luc Romero. Vous avez souhaité lui adresser un message de soutien et de sympathie Madame la Maire, je veux bien sûr m’associer à ce message, tout comme les élus du groupe UDI-MoDem et j’imagine l’ensemble de cette assemblée en adressant à mon tour à Monsieur Romero mes plus sincères condoléances.

Lire

Airbnb : une plainte trop tard, une plainte pour rien !

Paris, le 12 avril 2018

 

Après plusieurs années de candeur à l’égard d’Airbnb, là où les autres métropoles mondiales régulaient avec force l’activité des meublés touristiques, la Mairie de Paris est enfin sortie de sa naïveté en portant plainte contre Airbnb et Wimdu.

Lorsqu’en décembre dernier, la Mairie de Paris a créé un permis de louer, le groupe UDI-MoDem avait alerté qu’il s’agissait-là d’une mesure de régulation totalement artificielle, ne s’appuyant ni sur les sanctions, ni sur les moyens de contrôle adéquats et n’empêcherait en rien Airbnb ou d’autres plateforme de s’en affranchir.

Cinq mois plus tard, ces prévisions se sont malheureusement révélées correctes, et la Mairie de Paris paie aujourd’hui le prix de sa passivité, depuis de nombreuses années, face à la montée en puissance du phénomène dérégulé des meublés touristiques. Lire

Plus anciens