Opinion

Logements sociaux à Paris : il est temps de changer de politique

LS

 

Tribune parue sur le site de l’Opinion le 6 décembre 2019

Alors que la part de logements sociaux à Paris a atteint les 23% au 1e janvier 2019 et que l’objectif de 25% en 2025 fixé par la loi devrait être largement dépassé, la Ville de Paris continue à multiplier les projets de logements sociaux, déroulant dogmatiquement une absurde politique du chiffre, dictée par l’adjoint au logement pour atteindre son objectif délirant de 30% de logements sociaux en 2030.

Au prochain Conseil de Paris, ce sont ainsi plus de 4 500 nouveaux logements sociaux qui vont être produits par la Ville, dont 2 800 issus du conventionnement, soit autant de logements déjà existants et qui se contenteront d’être labellisés « logement social ».

Pour le seul 14e arrondissement où je suis élu, le parc social a progressé de 45% entre 2001 et 2018, passant ainsi de 14 000 logements à plus de 20 000, pour approcher aujourd’hui les 30%. Cela n’a pas empêché la Ville de prévoir 300 logements sociaux supplémentaires sur le seul site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, qui en comptera donc 50% …

Encore un petit effort et notre arrondissement pourra se targuer d’égaler les 13e, 19e et 20e arrondissements, qui comptent déjà entre 36 et 42% de logements sociaux ! Lire

Terrasses chauffées à consommer avec modération

Paris, le 28 novembre 2019

 

Au fur et à mesure que baissent les températures, les cafés rallument les chauffages en extérieur, et la question d’un meilleur encadrement de ces quelque 12 000 terrasses chauffées de la capitale se pose de nouveau.

Si le règlement des étalages et terrasses installés sur la voie publique de la Ville de Paris interdit depuis 2011 les chauffages au gaz et ceux générant des polluants, il ne fixe en revanche aucune limite en termes de consommation d’énergie ou de température pour le chauffage des terrasses. Lire

Le musée Art Ludique renaîtra bientôt de ses cendres !

Paris, le 26 novembre 2019

 

Le groupe UDI-MoDem se réjouit de la réouverture du musée Art Ludique en 2021, dans un nouvel espace au sein de la gare Saint-Lazare, quatre ans après sa fermeture.

Dès  l’annonce de la fermeture du musée Art Ludique à la Cité de la mode et du design en 2017, les élus du groupe UDI-MoDem s’étaient mobilisés pour que ces arts puissent continuer à avoir leurs espaces d’exposition propres à Paris. Lire

Décès de 13 militaires de l’opération Barkhane  

Paris, le 26 novembre 2019

 

Les élus du groupe UDI-MoDem adressent toutes leurs condoléances aux familles et aux proches des treize militaires français qui ont trouvé la mort dans un accident entre deux hélicoptères de l’armée française au Mali, lors d’une opération de combat.

Nous adressons en particulier toutes nos pensées et notre affection à notre ami et collègue Jean-Marie Bockel, Sénateur du Haut-Rhin et ancien maire de Mulhouse, qui a perdu son fils, le lieutenant Pierre Bockel, dans ce tragique accident. Lire

Finances des municipalités : Paris à contre-courant des villes françaises  

Paris, le 19 novembre 2019

 

A l’heure où 60% des maires estiment que la situation financière de leur commune s’est améliorée depuis le début de leur mandat (enquête Cevipof-Association des maires de France), notamment grâce à l’arrêt de la baisse des dotations de fonctionnement à partir de 2018, la Ville de Paris continue de s’endetter.

Cette bouffée d’oxygène dans les finances publiques des collectivités s’est visiblement arrêtée aux portes de la capitale. Nulle embellie dans les finances de la Ville de Paris lors de cette mandature : ses marges de manœuvres budgétaires se sont au contraire réduites comme peau de chagrin. Lire

Meublés touristiques : entre l’interdiction et l’inaction, il y a la juste régulation

Paris, le 22 octobre 2019

 Le groupe UDI-MoDem se félicite de l’adoption au Sénat d’un amendement au projet de loi Engagement et Proximité, qui offre la possibilité aux communes de fixer elles-mêmes la limitation des locations de meublés touristiques, entre 60 et 120 jours par an.

Dès mai 2017, notre groupe a été le premier, au Conseil de Paris, à demander une véritable délégation de pouvoir à la Ville de Paris pour réguler le marché des meublés touristiques. Afin de permettre, – comme nous l’expliquions alors -, « la cohabitation dans la ville de deux  offres touristiques, une offre traditionnelle aux retombées économiques très importantes, et une offre originale,  diverse, qui est celle du meublé touristique », nous proposions une durée maximum de location de 60 jours par an, mais aussi une durée minimum de 2 nuitées consécutives, d’une part pour éviter le recours à ce type de location pour le tourisme d’affaires, et d’autre part afin de limiter la rotation des visiteurs dans les immeubles parisiens. Lire

Projet gare du Nord : la Ville ne fait plus semblant de ne pas être d’accord

Paris, le 18 octobre 2019

 

Il s’est passé ce matin exactement ce que nous avions prévu : au terme d’une volte-face vaudevillesque, la Ville de Paris et la SNCF se sont de nouveau retrouvées pour mener à bien le projet de rénovation de la gare du Nord.

Comme je l’avais indiqué lors du dernier Conseil de Paris, « ce projet va aboutir, il va être mené à terme. Dès que le permis de construire sera accordé, les travaux vont commencer et ce projet sera terminé pour les Jeux de 2024. Travaillons au sein du projet urbain partenarial, instance dans laquelle la Ville peut apporter sa contribution, pour améliorer ce projet ». Lire

Délinquance et insécurité à Paris : un bilan désastreux !

Paris, le 17 octobre 2019,

 

Les années se suivent et avec eux les constats d’échec d’une municipalité impuissante à endiguer l’inquiétante recrudescence de l’insécurité et de la délinquance à Paris. Cette année encore, ce sont 234 211 faits de délinquances qui ont été recensés entre janvier et septembre, soit plus de 10,5% par rapport à 2018 ! La hausse est particulièrement forte pour les destructions et dégradations (+15,4%) et pour les vols et cambriolages (+12,4%).

Ces chiffres nous sont communiqués dans un contexte particulièrement tendu entre la Ville de Paris et la Préfecture de Police, quand l’urgence et la gravité de la situation obligent plus que jamais à travailler de concert et en bonne intelligence. Il serait grand temps que la Maire de Paris mette de côté ses différends politiques avec le Préfet et le Gouvernement, aux services de la sécurité des Parisiens. Las, on en est loin ! Lire

Paris mérite une gare du Nord modernisée pour 2024

Paris, le 11 octobre 2019

 

Malgré les récentes gesticulations de la majorité parisienne, davantage motivées par des visées électoralistes court-termistes que par une réelle remise en cause d’un projet soutenu et accompagné depuis le début par la Ville de Paris, l’avis favorable rendu par la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) au projet d’extension et de modernisation de la Gare du Nord permettra au permis de construire d’être délivré à temps, et à la future Gare du Nord d’être prête pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Le groupe UDI-MoDem se félicite de cette décision, qui valide un projet de modernisation indispensable, non seulement pour les usagers quotidiens et les voyageurs, qui méritent une gare rénovée, agrandie et modernisée, que pour les riverains des 10e et 18e arrondissements, qui subissent en permanence la saturation d’une gare enserrée au cœur d’un quartier déjà très dense. 

L’avis favorable rendu par la CNAC n’est pas pour autant un chèque en blanc remis à StatioNord, le porteur du projet composé de SNCF Gares et Connexions et de la filiale d’Auchan CEETRUS. Le projet doit se faire mais il reste perfectible sur plusieurs points : préservation des espaces verts, qualité de l’aménagement des espaces publics, gestion des flux de desserte. Les élus parisiens avaient d’ailleurs alerté sur ces différents aspects lors du Conseil de Paris de juillet dernier, tout en donnant un avis favorable à la demande du permis de construire. La quantité de m² commerciaux prévus dans l’enceinte de la gare doit également être interrogée, en gardant à l’esprit que la priorité doit être donnée à la bonne circulation des voyageurs plutôt qu’à une opération de merchandising. Lire

Gare du Nord 2024 : Passe-moi la rhubarbe, je te passe le séné !

Paris, le 2 octobre 2019

 

Le projet de rénovation et d’extension de la Gare du Nord est un projet délicat, difficile mais pourtant indispensable pour la Ville de Paris.

Délicat, parce qu’il s’agit de la première gare d’Europe en termes de trafic, ainsi que d’un bâtiment dont la valeur patrimoniale n’est plus à démontrer puisque classé aux monuments historiques.

Difficile, parce que le projet se fait dans un espace contraint, sans grand parvis, enserré au cœur d’un des arrondissements les plus denses de Paris.

Indispensable, car il s’agit de la dernière gare parisienne qui n’a pas été rénovée, mais aussi car il faut répondre à l’augmentation du nombre de voyageurs, qui passera de 220 millions par an aujourd’hui à 260 millions en 2024, et être prêt pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, pendant lesquels la gare du Nord sera la porte d’accès des différents sites olympiques. Lire

Plus anciens