Santé et solidarité

Un pas de plus pour l’inclusion des seniors à Paris !

Paris, le 14 juin 2019

 

 Au Conseil de Paris, le groupe UDI-MoDem a mis la lumière sur deux sujets d’importance pour les seniors, jusqu’à présent laissés de côté. L’exécutif a reconnu les problématiques soulevées et s’est engagé à prendre des mesures dans le sens de nos propositions.

Aujourd’hui, pour bénéficier d’aides sociales et de services, un senior doit résider à Paris depuis a minima 3 ans. Que certaines personnes aient connu une période d’errance, aient été expulsées de leur ancienne habitation, ou soient revenues sur Paris pour des raisons personnelles, elles n’ont droit à rien pendant 3 ans. Le Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP) atteste d’ailleurs de la difficulté de justifier de ces trois ans. La précarité des personnes âgées est un vrai défi. Le groupe UDI-MoDem a obtenu de l’exécutif l’examen de la possibilité d’abaisser cette règle de domiciliation à 2 ans, voire 18 mois, au regard du nombre de personnes impactées et du coût global pour la collectivité. Lire

Vœu relatif aux aides sociales à destination des seniors

Lire

Vœu relatif au dispositif de garantie de paiement de loyer pour les seniors

Lire

Salles de consommation : une gestion du dossier à « hauts risques » !

Paris, le 3 avril 2019

La majorité municipale d’Anne Hidalgo a annoncé, le 11 mars dernier, son intention d’ouvrir de nouvelles salles dans Paris intramuros, alors même que l’expérimentation d’une salle de consommation à moindre risques (SCMR) adossée à l’hôpital Lariboisière (10ème arrondissement) suit son cours.

Le projet inclurait des salles d’inhalation pour les usagers de crack, ce qui contreviendrait au principe même d’une salle de consommation à moindres risques consistant à sécuriser d’une part les consommateurs à travers la réduction des infections par voie intraveineuse et d’autre part les Parisiens par la réduction du nombre de seringues sur la voie publique. Lire

Vœu relatif à la Salle de Consommation à Moindres Risques (SCMR)

Lire

Salles de consommation à moindres risques : le mauvais « deal » d’Anne Hidalgo et de sa majorité

Paris, le 11 mars 2019

 

Tandis que l’expérimentation d’une salle de consommation à moindre risques (SCMR) adossée à l’hôpital Lariboisière (10ème arrondissement) suit son cours, la majorité municipale d’Anne Hidalgo a annoncé, ce matin lors du Comité de pilotage de cette dernière, son intention d’ouvrir de nouvelles salles dans Paris intramuros, ce que ne permet pas l’arrêté du 22 mars 2016 encadrant l’expérimentation des SCMR mais qu’un nouvel arrêté ministériel pourrait permettre.

Depuis 2010, les élus centristes au Conseil de Paris défendent l’expérimentation d’une salle de consommation à moindres risques afin d’apporter une réponse sanitaire aux usagers de drogue les plus marginalisés, tout en minorant les risques de contamination par des seringues usagées, et de lutter contre les nuisances envers les riverains des quartiers les plus minés par la consommation et le trafic de drogue.

Si le groupe UDI-MoDem a défendu à plusieurs reprises lors du Conseil de Paris un vœu en faveur de l’ouverture d’une deuxième SCMR à l’échelle de la métropole, il rappelle son opposition  à l’ouverture d’une nouvelle SCMR dans Paris intramuros, tant que l’expérimentation de la salle actuelle n’aura pas été achevée et que des enseignements n’auront pas été tirés de son bilan. Lire

2e Nuit de la Solidarité : le Groupe UDI-MoDem appelle au consensus.

 

Pour la deuxième année consécutive, une Nuit de la Solidarité a été organisée à Paris le 7 février dernier pour recenser les personnes sans-abri à Paris.

Grâce aux associations, aux 1 700 bénévoles et 400 professionnels, ainsi que tous les partenaires de la Mairie et leurs équipes, c’est une nouvelle fois un grand moment de citoyenneté et de solidarité qui a été partagé cette nuit-là. C’est un dispositif collectif qui a su dépasser les clivages politiques pour réunir un grand nombre de Parisiens autour d’une prise de conscience, celle de la situation de grande précarité de beaucoup trop de nos concitoyens, et d’une volonté, celle d’améliorer leurs conditions. Lire

Amendement de l’exécutif pour verser une subvention à la FASTI

Retour à la séance

 

Yves Pozzo du Borgo

Vœu relatif à la protection des enfants en situation de mendicité

Lire

Création d’une Maison des Réfugiés et d’une médiathèque

Lire

Plus anciens