Santé et solidarité

Gratuité du Pass Navigo pour les seniors

Lire

Communiqué d’Yves Pozzo di Borgo – Voies sur berges : le 7ème arrondissement ne doit pas être une variable d’ajustement

Paris, le 26 février 2018

En décidant d’annuler l’arrêté municipal ayant permis à la Maire de Paris de fermer les berges rive droite à la circulation automobile, le Tribunal administratif a confirmé les craintes que j’avais exprimées sur le manque d’informations précises sur la manière dont l’enquête publique préalable a été menée.

Si la pollution atmosphérique a logiquement baissé sur les quais bas de la Seine, la réalité du terrain montre qu’elle a en revanche grimpé dans le 7ème arrondissement depuis cette fermeture, notamment aux alentours du Boulevard Saint-Germain.

Dans son rapport d’octobre 2017, Airparif notait ainsi 1 à 5% d’augmentation de taux de dioxyde d’azote en un an, sur le boulevard Saint-Germain. Lire

Nuit de la solidarité : une coresponsabilité qui doit transcender les clivages politiques

Paris, le 21 février 2018

La présentation des premiers résultats de la Nuit de la solidarité qui s’est déroulée le 15 février dernier est un point de départ essentiel d’une évaluation objective des personnes en situation de très grande précarité à Paris.

Nous félicitons Dominique Versini ainsi que l’ensemble des 1700 bénévoles et 300 professionnels qui se sont mobilisés lors de cette opération à laquelle le groupe UDI-MoDem a participé pleinement.

La participation de la totalité des associations lors de cette nuit de la solidarité et sa réédition annuelle, créent un devoir de coresponsabilité qui doit aller au-delà des polémiques ridicules, des querelles de chiffres et doit dépasser les sensibilités politiques de l’ensemble des élus, des groupes, des majorités municipales d’aujourd’hui et de demain.

La nuit de la solidarité, par son évaluation objective, fait naître une conscience sociale et politique qui n’est ni de gauche, ni de droite, mais doit viser avant tout à rassembler tous les moyens, tous les efforts, pour tenter d’améliorer le sort des personnes en situation de très grande précarité à Paris et dans la métropole. Lire

Vœu relatif à la mise en place d’une campagne d’information, de prévention, et d’éradication des punaises de lit

Lire

Gratuité du Pass Navigo pour les seniors : de l’art d’avoir la mémoire courte

Paris, le 10 janvier 2018,

C’était l’une des principales annonces de la Maire de Paris, interviewée sur France Bleu Paris ce mercredi 10 janvier : la gratuité du Pass Navigo pour les seniors, sous conditions de ressources, avec un plafond fixé à 2200 euros par mois.

Outre le fait que la Maire de Paris ne détaille aucunement le financement de cette mesure, et semble complètement passer au-dessus de la tête d’Ile-de-France Mobilités, le groupe UDI-MoDem se félicite que la Maire de Paris reconnaisse enfin son erreur d’avoir augmenté en décembre 2014 les tarifs du Pass Navigo Améthyste pour les retraités aux revenus les plus modestes (inférieurs à 2028 euros par mois).

En 2012 déjà, le groupe centriste s’opposait à la décision de l’équipe municipale de Bertrand Delanoë de mettre fin à la gratuité du Pass Navigo pour les personnes âgées, les bénéficiaires des minima sociaux et les personnes en situation de handicap.

En décembre 2014, le groupe UDI-MoDem s’était opposé à l’exécutif parisien qui avait voté une nouvelle grille de tarification du Pass Navigo Améthyste, dont les contributions pouvaient aller jusqu’à 410 euros par an pour les contribuables retraités ayant un impôt sur le revenu inférieur à 2028 euros, en-dessous, donc, du plafond aujourd’hui annoncé par la Maire de Paris pour son « nouveau » projet.
Lire

Prévention, d’accompagnement et mise à l’abri en faveur de jeunes en errance.

Lire

Salle de consommation à moindres risques : la Ville de Paris doit faire preuve de responsabilité

Paris, le 21 novembre 2017

 

 

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de l’adoption par le Conseil de Paris de son vœu relatif au bilan du fonctionnement de la salle de consommation à moindres risques, demandant notamment la convocation au plus vite du Comité de pilotage, le bilan, par la Préfecture de Police, de l’ensemble des agents, Brigade Spécialisée de Terrain comprise, déployés aux abords de la salle, un renforcement des maraudes, y compris le week-end, et l’état d’avancement sur l’extension des horaires, ainsi que sur l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France.

Si le groupe UDI-MoDem soutient les objectifs de l’expérimentation de la salle de consommation à moindres risques adossée à l’hôpital Lariboisière, il tient à rappeler les responsabilités de la Mairie de Paris quant à la tranquillité des riverains et à la sécurisation du quartier, et dont les divers incidents récents qui ont eu lieu à proximité de la salle ne doivent pas se reproduire, et ce, malgré le nombre importants de réunions du comité technique de suivi et des comités de voisinage.  

Cette expérimentation, essentielle, doit se dérouler dans de bonnes conditions pour pouvoir être jugée sur ce qu’elle doit être : un accompagnement vers la désintoxication de personnes en souffrance, qui nécessitent une prise en charge. Il est donc essentiel que l’encadrement nécessaire soit respecté.

Le groupe UDI-MoDem rappelle donc la nécessité, d’une part, de renforcer les contrôles et maraudes aux abords de la salle de consommation à moindres risques, mais aussi d’envisager au plus vite l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France, essentiel pour soulager un quartier qui ne doit pas être l’unique lieu de cette expérimentation.

 

Eric Hélard

Vice-président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (16e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

 

Fonctionnement du « pôle accueil » du centre humanitaire Paris-Nord destiné aux migrants

Lire

Aide d’urgence de 100 000 € en faveur des victimes de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Lire

Communiqué suite à la disparition du docteur Jean-Pierre Lhomme

Les élus du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris ont appris avec une grande tristesse la disparition du docteur Jean-Pierre Lhomme, vice-président de l’ONG Médecins du Monde et président de l’association Gaïa, qui a ouvert en octobre 2016 la première salle de consommation à moindres risques (SCMR), à Paris, au sein de l’hôpital Lariboisière. 

Le groupe UDI-MoDem tient à rendre hommage à Jean-Pierre Lhomme, dont l’humanité et la persévérance ont su ouvrir d’importants débats publics et réaliser des solutions concrètes, notamment sur la question de l’addiction et de la toxicomanie et leur gestion par les pouvoirs publics.

L’ensemble des élus du groupe tient à assurer à l’association Gaïa, à la famille et aux proches de Jean-Pierre Lhomme, leurs amicales pensées et leur soutien dans cette épreuve.

 

François Haab

Conseiller de Paris (12ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

Plus anciens