Education

Vœu relatif au service d’accueil minimum des élèves dans les écoles du 14e

Lire

Service minimum d’accueil dans les écoles parisiennes : l’information doit être plus fluide

Paris, le 9 octobre 2017

Le préavis de grève déposé dans les établissements scolaires du premier degré à Paris, demain mardi 10 octobre, par le syndicat Snuipp-FSU 75, devrait, si l’on en croit ses représentants, concerner près de 70 écoles maternelles et primaires dans la capitale.

Si le droit de grève du personnel enseignant et éducatif est inaliénable et ne saurait souffrir d’aucune remise en cause, celui de l’accueil minimum des élèves dans les établissements, garanti par la loi du 20 août 2008, l’est tout autant et doit également être respecté.

Or, de nombreux parents d’élèves sont régulièrement inquiets quant au respect de cette obligation légale, puisqu’à plusieurs reprises, l’information concernant le service minimum d’accueil des élèves n’a souvent été connue que la veille au soir, voire le matin-même. Lire

Communication relative à la rentrée scolaire 2017

Lire

Voeu relatif aux menus végétariens dans les cantines scolaires

Lire

Plan pluriannuel d’investissement 2017 – 2027 dans les lycées parisiens

Lire

Cadre de conventionnement relatif au financement d’actions de formation professionnelle avec les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA)

Lire

Rapport CRC sur l’attribution des places en crèche par la Ville de Paris

Lire

Rapport CRC sur l’attribution des places en crèche par la Ville de Paris

Lire

Rapport d’activité 2016 de l’Inspection générale – Crèches municipales

Lire

Cantines scolaires : la victoire du bon sens

Paris, le 12 décembre 2016

L’exécutif parisien aurait-il enfin décidé de faire preuve de bon sens ? C’est l’espoir que le groupe UDI-MoDem entretient, suite à l’annonce par son directeur de cabinet, vendredi dernier, lors d’une réunion avec les maires d’arrondissement, de reporter aux calendes grecques la centralisation de la gestion des cantines scolaires parisiennes et des caisses des écoles. 

Rappelons que lors du Conseil de Paris de juillet dernier, l’exécutif avait fait passer en catimini une réforme des caisses des écoles et des cantines scolaires par l’intermédiaire d’un vœu déposé à la dernière minute, rédigé sur un coin de table, au mépris des maires d’arrondissement, mais aussi des parents d’élèves et des enfants, qui décidait de la centralisation de la gestion des cantines scolaires à l’échelle de tout Paris. Lire

Plus anciens Plus récents