Jeunesse et sports

Rapport de la CRC sur la gestion des piscines

Lire

Budget primitif 2018

Lire

Aménagement d’une baignade publique dans le lac Daumesnil

Lire

Service civique parisien

Lire

Communication du Conseil parisien de la jeunesse

Lire

Enfin les Jeux à Paris !

Paris, le 13 septembre 2017

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se réjouit de l’attribution par le Comité International Olympique, ce mercredi 13 septembre 2017 à Lima, de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à la capitale française.

Le groupe, par la voix de son Président Eric Azière, présent au sein de la délégation parisienne à Lima, tient à féliciter l’ensemble de ceux qui ont permis d’emporter cette décision historique, à commencer par le monde sportif français et l’ensemble de ses fédérations.

Pour Eric Azière, « Les candidatures malheureuses de Paris pour l’organisation des Jeux en 1992, 2008 et 2012, n’apparaissent plus aujourd’hui comme des échecs, mais comme un élan pris pour arracher cette victoire. Comme le disait le Baron Pierre de Coubertin, « l’essentiel est de participer », certes, mais tous les 100 ans, c’est sympa de gagner ! ».

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

La Préfecture de Police et la RATP en forme olympique ?

L’arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées le dimanche 23 juillet fait naître certaines craintes quant à la gestion des transports en commun lors d’évènements majeurs se déroulant dans les rues de la capitale.

En plus de la modification de nombreux trajets de bus et de l’interruption du Tram T3a, la Préfecture de Police avait en effet demandé à la RATP de fermer pas moins de 7 stations de métro (Etoile, Georges V, Champs Elysées-Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Concorde, Tuileries et Palais-Royal – Musée du Louvre), transformant ainsi en parcours du combattant l’accès des tribunes pour les spectateurs, sans bien sûr oublier les riverains qui ont vu leurs stations de métro habituelles fermées pendant de longues heures. Lire

Il faut un rugby parisien à Jean Bouin !

Paris, le 13 mars 2017

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris s’inquiète des conséquences de la fusion du Stade Français et du Racing 92 sur le devenir du stade Jean Bouin.  Ce projet prévoit en effet que le futur club de rugby issu de cette fusion prendra ses quartiers au futur U Arena, à Nanterre. Ce faisant, cet exil se fera au détriment du stade Jean Bouin, déconstruit puis reconstruit en 2013, pour un coût astronomique de 160 à 200 millions d’euros, supérieur aux 119 millions d’euros prévus à l’origine.

Le projet de démolition-reconstruction de Jean Bouin, dont nous avions, dès 2007, contesté le bien fondé, la légitimité et le surcoût potentiel fut l’un des principaux points noirs des mandatures de Bertrand Delanoë. Cette modernisation forcée de Jean Bouin a coûté suffisamment cher aux Parisiens pour qu’il ne soit pas lâché en rase campagne par son principal occupant dans une opportune opération de rachat par un club concurrent.   Lire

Bilan de l’organisation de l’euro 2016 à Paris

Lire

Service civique parisien

Lire

Plus anciens