Environnement

Vœu relatif à l’encadrement de l’activité des bus discothèques et bus gastronomiques

Lire

Vœu relatif à la création d’un label anti-gaspi pour les restaurateurs et commerçants parisiens

Lire

Centre de traitement des déchets – Ivry-sur-Seine

Lire

Approbation de la stratégie OndesParis

Lire

Adoption du Plan de déplacements des Administrations Parisiennes 2017-2021.

Lire

Question d’actualité relative à Vélib’

Lire

Communication : Objectif Paris propre

Lire

Il faut un printemps parisien de la propreté !

Paris, le 21 mars 2017

Pour la énième fois, la Maire de Paris présentera lors du prochain Conseil de Paris une communication sur la propreté,  qui, cette année, s’appelle : « Objectif Paris propre ».

L’année dernière, la précédente communication s’intitulait : « le renforcement de la propreté et la stratégie zéro déchet ».

Seulement, entre temps, une année s’est écoulée, et aucun progrès n’a été réalisé, contrairement à ce qu’annonce la Maire de Paris. Selon l’avis général, la situation  s’est  dégradée. En avril 2016, déjà,  61% des Parisiens estimaient insatisfaisant le bilan de la ville en matière de propreté, contre 57% en 2015. La démultiplication des rats circulant maintenant partout dans Paris, sans même avoir le bon goût de se cacher, est emblématique d’un état des lieux indéniablement désolant de saleté. Lire

Au salon de l’agriculture : Politiques en campagne et Politique des campagnes.

Les plaisantes images des animaux de la ferme, au salon de l’agriculture, nous projettent tous dans un monde qui rappelle notre enfance, un monde sain, un monde gentil, un monde de détente, et de bonne bouffe.

Les Politiques y vont tous, c’est un passage obligé. 

Pourtant, ces plaisantes images, ne doivent pas nous faire oublier et je dirais même qu’elles doivent être l’occasion de nous faire prendre conscience de la difficulté d’être éleveur ou paysan en France, aujourd’hui. C’est à bon escient que j’emploie le terme de paysan et non d’exploitant agricole. 

Le paysan, c’est celui qui respecte la terre, qui la cultive, plus qu’il ne l’exploite, ou celui qui élève ses animaux, plus qu’il ne les exploite.

Là est toute la différence, et c’est ce qu’il faut défendre. Lire

Restitution de l’avis citoyen dans le cadre de la révision du Plan Climat-Energie Air

Lire
Plus anciens