Environnement

Petite ceinture ferroviaire : l’exécutif parisien recule

Paris, le 25 septembre 2018

Faute de majorité, l’exécutif parisien a décidé de retirer de l’ordre du jour du Conseil de Paris la délibération relative à l’avenir de la petite ceinture ferroviaire. Il s’agit là d’une victoire, par anticipation, pour l’environnement et la biodiversité, bien que cela prive les Parisiennes et les Parisiens d’un débat dans l’enceinte municipale sur cet important sujet.

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de cette marche arrière de l’exécutif parisien. Comme l’a rappelé Edith Gallois dans un communiqué, le projet pour la petite ceinture que la Mairie de Paris devait soumettre au vote demain n’avait plus rien à voir avec celui présenté il y a trois ans.

Nous étions en effet en train de passer subrepticement d’un projet écologique favorisant une promenade verte vouée à la biodiversité à un Monopoly de gares et de pavillons renforcés par 6000m² de béton dévolus au commerce.

De la ceinture verte à la galerie marchande, où était la logique de développement ?

Il convient désormais à la Ville de revenir à la raison et au projet originel, meilleur pour la nature en ville, pour la respiration et pour l’environnement des Parisiennes et des Parisiens.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème arrondissement)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

dscf0156

Petite ceinture : Non à la bétonisation et à la commercialisation outrancières !

Paris, le 25 septembre 2018

Décidément, la vision de la Maire de Paris de l’écologie est en béton massif !

La petite ceinture ferroviaire, laissée en friche sur une grande partie de son étendue avec tout ce que cela implique de bon pour la biodiversité dans la capitale, et de moins bon pour la propreté, a au moins ce mérite de rester un havre de quiétude pour la flore et la faune.

Mais visiblement ces notions de quiétude et de nature préservée se fracassent sur celle de la rentabilité financière. En 2015, la Ville avait discrètement esquissé la notion « économique », du projet, introduisant en douceur le ver dans la pomme. Trois ans plus tard, le ver a mangé la pomme : Le projet écologique d’origine, tourné vers la biodiversité, devient un projet économique fait d’activités commerciales, de rentabilité, et de densification du bâti tourné vers événementiel, avec pas moins de 6000 m² supplémentaires sur lesquels la Maire de Paris propose de construire ! Lire

Vœu relatif à la pollution sonore

Lire

Pour un Plan parisien de la recharge électrique !

 

Alors que le service Autolib a pris fin le 31 juillet et que la mise en place des bornes Belib’ accuse toujours du retard, je demande à la Ville de Paris de mettre en place dans les plus brefs délais un Plan parisien de la recharge électrique.

En effet, au-delà d’un service d’autopartage, Autolib’ représentait aussi une offre de recharge très utile pour les véhicules de centaines de professionnels et de particuliers. Ainsi, alors que la Ville annonce que les bornes ne seront pas remises en service avant plusieurs mois, l’inquiétude gagne les propriétaires de véhicules électriques. Certains professionnels, encouragés par la Ville à investir dans une flotte électrique, ressentent même aujourd’hui un sentiment d’abandon et craignent pour leur activité. Lire

Marché aux fleurs de Paris : faisons une fleur au marché !

Paris, le 5 juillet 2018

Je suis heureuse d’avoir clos ce dernier Conseil de Paris par l’adoption à l’unanimité de mon vœu, proposant la redynamisation du marché aux fleurs de Paris, de l’île de la Cité.

Il est grand temps de faire une fleur a ce marché devenu au fil des ans de plus en plus restreint et éteint, alors qu’il dispose de tout le potentiel pour devenir un beau marché vivant de fleurs,  de plantes et de tout ce qui touche au jardinage, mais également ainsi que de produits bio et locaux, tels que le miel récolté à Paris. Lire

Voeu relatif au marché aux fleurs

Lire

Création de la Régie personnalisée Ecole du Breuil

Lire

Des Pavillons Eiffel et des fleurs… Faisons du marché aux fleurs de Paris une vitrine de la culture verte

Paris, le 26 juin 2018

Lors du prochain Conseil de Paris, je proposerai, par l’intermédiaire d’un vœu, de requalifier le Marché aux fleurs de l’Île de la Cité, qui en a un urgent besoin et dont le potentiel me semble aujourd’hui sous exploité.

En 2016, un rapport présentant 35 propositions pour l’avenir de l’Ile de la Cité avait été remis au Président François Hollande. L’une d’entre elles, la proposition 26,  préconisait de dessiner un grand carreau de verre, comme une grande serre abritant le marché aux fleurs et aux oiseaux et de nouvelles activités, en lien direct avec le métro.

Depuis, aucune proposition concrète n’a été faite concernant ce marché aux fleurs.

Pourtant nous sommes dans un endroit magnifique, en plein cœur de l’Île de la Cité, très protégé, sur un quai, où la circulation est très limitée et qui pourrait et devrait devenir un haut lieu du marché horticole et de tout ce qui tourne autour de la culture bio, doublé d’un espace pédagogique à destination de tous et notamment des plus jeunes. Un tel poumon vert aurait plus de sens que la récente et éphémère expérience BiodiversiTerre de la Place de la République ! Lire

Animaux de cirque aux Invalides : une véritable provocation

Paris, le 19 juin 2018

 

Ce qu’on peut voir aujourd’hui sur l’esplanade des Invalides est une véritable provocation : des animaux de cirque, coincés dans de toutes petites cages, en plein soleil.

Le vœu, que le Conseil de Paris a adopté en décembre 2017, et qui prenait l’engagement de mettre fin aux cirques et ménageries avec animaux à Paris, semblait pourtant marquer une avancée. Mais nous assistons hélas à une opération de communication dont le cynisme réside dans le fait qu’elle est présentée par ses organisateurs comme une manière de « montrer » le bon traitement réservé à ces animaux. Or, ces conditions lamentables d’exposition confirment, au contraire, le mal-être dans lequel se trouvent ces animaux et la nécessité pour Paris d’interdire au plus vite ce type d’exploitation sur son territoire. Lire

La lutte contre les jets de détritus dans le canal Saint Martin et le bassin de la Villette renforcée

le 5 juin 2018

Eric Hélard se félicite de l’adoption par le Conseil de Paris de son vœu relatif à la lutte contre les jets de détritus dans l’eau et sur les quais du Canal Saint Martin et du bassin de la Villette , et l’engagement de la Ville de Paris de poursuivre le renforcement des moyens engagés pour lutter contre les incivilités, en faveur de leur propreté, notamment dans le cadre des opérations dédiées aux sites estivaux. Lire

Plus anciens