Environnement

Pollution de l’air dans le métro parisien : de l’urgence d’agir !

Paris, le 14 mars 2019

Ce mardi 12 mars, un article du Parisien a évoqué la grave question du niveau vertigineux de pollution dans le métro et le RER parisiens. Celui-ci se révèle par endroits 12 fois supérieur aux taux mesurés dans l’air ambiant, et 10 fois plus élevé que les recommandations formulées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Dès 2014, j’avais alerté la majorité d’Anne Hidalgo sur cette grave problématique pour la santé des usagers des transports ainsi que celle des 26 000 personnes qui travaillent dans les réseaux souterrains de la RATP et de la SNCF, et dont personne ne semblait se soucier ni à la Région ni à la Mairie. Mon propos n’avait alors rencontré qu’un silence assourdissant. Quand j’ai réitéré ma question en 2015, la Mairie s’était cette fois déchargée de toute responsabilité sur le dossier.

Lire

Destruction du TEP Ménilmontant : halte à l’aberration écologique de la maire de Paris !

Paris, le 21 février 2019

Alors que les travaux de destruction du terrain d’éducation physique (TEP) Ménilmontant ont débuté cette semaine, le groupe UDI-MoDem appelle une nouvelle fois la maire de Paris à revoir le projet prévu au 49-53 boulevard de Ménilmontant et à maintenir l’espace de respiration que représente le TEP Ménilmontant pour les habitants du 11ème arrondissement.

Le 11ème arrondissement, c’est plus de 42 000 habitants par km², soit deux fois plus que le reste de Paris. New York compte 10 000 habitants par km², Londres 5600, Madrid 5300, Mumbai 20 700… Cherchez l’erreur !  Ainsi, l’ajout de 85 nouveaux logements ne sera pas sans conséquence sur la qualité de vie des riverains du 11ème arrondissement. Cet espace vert représentait de plus, avant d’être investi par les engins de chantier, un lieu de vie majeur du quartier où les habitants, et notamment les plus jeunes, pouvaient se retrouver pour pratiquer librement une activité physique. La maire de Paris a d’ailleurs rappelé lors du dernier Conseil de Paris que la ville manquait d’équipements sportifs.  Lire

Pour un espace public sans mégot

Lire

Conditions générales d’accès et d’utilisation des bornes de recharge électriques

Lire

Quel mode de gestion pour les services publics à Paris ? Le grand flou de la majorité !

Tribune parue sur le site de l’Opinion le 31 janvier 2019.

Avec ses réseaux de chaleur et de froid, qui permettent respectivement de chauffer le quart des immeubles parisiens et de climatiser six millions de mètres carrés dans la capitale, Paris dispose de deux atouts incontestables dans le virage écologique qu’elle se doit de prendre afin de devenir une ville neutre en carbone à l’horizon 2050. Cependant, les luttes intestines au sein de la majorité municipale d’Anne Hidalgo font courir un risque non négligeable sur la pérennité économique de ces réseaux. Lire

Vœu relatif à l’entretien et au nettoyage de la rue Mstislav Rostropovitch

Retour à la séance

 

Valérie Nahmias

Vœu relatif aux arbres du square Marie-Curie

Lire

Création d’une forêt dans la plaine de Pierrelaye-Bessancourt

Lire

Si la communication est bonne, les actes sont, de fait, très nuisibles à la biodiversité…

Paris, le 16 novembre 2018

Le Conseil de Paris sera amené à débattre lundi sur une communication relative au lancement de la deuxième édition de l’évènement « Faites le Paris de la biodiversité ». Il s’agit, nous dit-on, de créer des temps forts autour de la biodiversité afin de se mobiliser et de s’impliquer dans la préservation et le développement de cette dernière. Les entreprises, les Parisiennes et les Parisiens, les grands propriétaires fonciers et tous les autres acteurs concernés doivent comprendre les enjeux et se les approprier. Lire

Des zones piétonnes pour tous !

Paris, le 15 novembre 2018

Anne Hidalgo propose aujourd’hui d’expérimenter la piétonnisation progressive des 4 arrondissements centraux de Paris. Cette proposition, influencée sans doute par la multiplication des marcheurs de toutes natures à Paris depuis quelques mois, est une bonne proposition qui répond à un constat évident. En effet, 60 % des déplacements à Paris sont réalisés à pieds, faisant de la marche le premier mode de déplacement des Parisiennes et des Parisiens. Le groupe UDI-MoDem a d’ailleurs défendu plusieurs mesures allant dans ce sens.

Cependant, il semble pour l’instant que la maire de Paris veuille réserver ce privilège enviable aux seuls habitants d’un centre de Paris, où se superpose opportunément une authentique centralité urbaine, une nouvelle mairie résultant de la fusion des 4 premiers arrondissements, et accessoirement une circonscription législative. Mais c’est oublier un peu vite que la ville de Paris compte aussi 16 autres arrondissements… Paris a en effet l’immense avantage d’être composée d’une multitude de centralités, de quartiers, de cœurs d’arrondissements qui battent bien au-delà de l’hyper-centre et qui ont droit, eux-aussi, aux plaisirs de la piétonnisation. Lire

Plus anciens