Démocratie locale

Création d’un Conseil parisien des Européens et Européennes

Lire

Renforcement du rôle et des compétences des mairies et conseils d’arrondissement

Lire

Vœu relatif au city stade du jardin Lionel-Assouad

Lire

Participation de la Ville à l’entretien de la dalle des Olympiades

Lire

Vœu relatif à l’amélioration de l’application « Dans ma rue »

Lire

Les quatre questions posées par la votation citoyenne sur le Plan Climat

Paris, le 25 mai 2018

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris s’interroge sur la nature réelle de la votation citoyenne sur le Plan Climat parisien, qui débute aujourd’hui. Plusieurs problèmes sont soulevés par cette initiative, tant dans ses principes que dans ses conditions d’organisation, qui rendent cet exercice plus proche d’une opération de communication pouvant mener à toutes les instrumentalisations possibles, que par une réelle innovation démocratique.

Quelle est l’utilité de cette votation citoyenne ? Le Plan Climat Air Énergie de Paris a déjà été adopté deux fois à l’unanimité par le Conseil de Paris, tandis que le Plan Climat Air Énergie de la Métropole du Grand Paris a lui aussi été adopté à l’unanimité par le conseil métropolitain, rendant donc cette votation inutile dans le processus de décision. L’affirmation que les Parisiennes et les Parisiens sont invités à valider par « oui » ou par « non », à savoir « Je soutiens le Plan Climat Air Energie », ne porte que sur une formulation vague et globale, et seule une dizaine de mesures sur les 500 du Plan seront présentées à l’occasion du vote.

Si l’objectif de la votation consistait à « sensibiliser les citoyens à l’urgence climatique », une meilleure stratégie de communication en bonne et due forme aurait probablement été plus efficace. Lire

Vœu relatif au service d’accueil minimum des élèves dans les écoles du 14e

Lire

Suppression de la Maison des Associations du VIIe : une décision incompréhensible

Paris, le 1er décembre 2017

Alors que la Maire de Paris s’apprête à se gargariser de grands mots lors du prochain Conseil de Paris à l’occasion d’un débat portant sur la Charte parisienne de la participation citoyenne, les associations du VIIe arrondissement attendent, résignées et inquiètes, la fermeture d’ici la fin de l’année de leur maison des associations.

Car c’est bel et bien d’une suppression dont il s’agit, derrière la « fusion » annoncée de cette maison des associations avec celle du VIIIe arrondissement, l’une des plus anciennes de la capitale, que j’avais eu le bonheur de porter il y a de cela plusieurs décennies avec Martine Aurillac, Christian Le Roux et Bertrand Delanoë.

Lire

Vœu relatif à l’information des riverains lors d’événements sur le domaine public

Lire

Vœu relatif à la traverse Bièvre-Montsouris

Lire

Plus anciens