Culture

Marché de Noël : le coup de baguette magique de l’Etat !

 

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite que les plus hautes autorités culturelles françaises, à savoir le Ministère de la Culture et le Musée du Louvre, encadrent désormais les conditions d’organisation du prochain Marché de Noël à Paris. Nous ne doutons pas une seule seconde que, sous le patronage de Mme Nyssen – Ministre de la Culture – et de M. Martinez – Président-Directeur du Musée du Louvre – le marché de Noël franchira un palier qualitatif que le groupe UDI-MoDem a appelé de ses vœux depuis longtemps.

Cette tutelle prestigieuse ne manquera pas de se traduire par la qualité des produits proposés à la vente, lesquels reflèteront, à n’en point douter, toute la richesse et la diversité de la culture française. C’est la fin des goodies bas de gamme, coques de téléphone, poupées ukrainiennes et autres bonnets péruviens, qui seront très certainement remplacés par les produits de qualité de la boutique du Louvre. Lire

Il faut sauver le Musée en Herbe

Paris, le 5 juillet 2018

Le groupe UDI-MoDem interpelle la Ville de Paris sur la situation du Musée en herbe, fermé par la Préfecture de Police depuis le 6 juin dernier, suite à l’effondrement d’un pan de mur de la Samaritaine rue l’Arbre-sec, actuellement en travaux.

Dès lors, l’accès principal du Musée en herbe étant fermé, l’établissement ne peut plus accueillir de public et doit faire les frais d’une situation financière alarmante.

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris souhaite que la Ville de Paris fasse pression auprès du groupe LVMH, responsable du chantier de la Samaritaine, pour que les compensations financières demandées par le Musée en Herbe à l’assureur concerné, qui nous semblent légitimes, lui soient versées au plus vite. Lire

Installation d’une structure temporaire sur le champ-de-Mars

Lire

Animaux de cirque aux Invalides : une véritable provocation

Paris, le 19 juin 2018

 

Ce qu’on peut voir aujourd’hui sur l’esplanade des Invalides est une véritable provocation : des animaux de cirque, coincés dans de toutes petites cages, en plein soleil.

Le vœu, que le Conseil de Paris a adopté en décembre 2017, et qui prenait l’engagement de mettre fin aux cirques et ménageries avec animaux à Paris, semblait pourtant marquer une avancée. Mais nous assistons hélas à une opération de communication dont le cynisme réside dans le fait qu’elle est présentée par ses organisateurs comme une manière de « montrer » le bon traitement réservé à ces animaux. Or, ces conditions lamentables d’exposition confirment, au contraire, le mal-être dans lequel se trouvent ces animaux et la nécessité pour Paris d’interdire au plus vite ce type d’exploitation sur son territoire. Lire

Projet d’école au Forum des Images

Lire

Communication sur la stratégie LGBTQI+

Madame La Maire, mes chers collègues,

Comment ne pas commencer ce débat en ayant une pensée émue pour Jean-Luc Romero. Vous avez souhaité lui adresser un message de soutien et de sympathie Madame la Maire, je veux bien sûr m’associer à ce message, tout comme les élus du groupe UDI-MoDem et j’imagine l’ensemble de cette assemblée en adressant à mon tour à Monsieur Romero mes plus sincères condoléances.

Lire

Communication Politique culturelle

Lire

Ateliers beaux-arts municipaux : les modèles vivants en voie d’extinction ?

Paris, le 9 mai 2018

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris appelle l’exécutif parisien à maintenir une présence significative d’ateliers Beaux-Arts avec modèle vivant. Il est inconcevable qu’une pratique pédagogique vieille de plusieurs siècles, qui a montré son importance et son utilité, puisse être ainsi remise en cause par de simples considérations budgétaires.

Comme le révèle le Parisien, la direction pédagogique des Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris a décidé depuis plusieurs années de réduire progressivement les ateliers avec modèle, faisant passer le nombre d’heures de vacation de 23.000 en 2006 à 14.000 en 2017. À la rentrée 2018, ce sont 1.500 heures supplémentaires qui seraient amenées à disparaître.

Pourtant, la Maire de Paris avait affirmé, lors de sa communication sur la politique culturelle municipale présentée en ouverture du dernier Conseil de Paris, vouloir développer les pratiques artistiques amateurs dans la capitale. Le groupe UDI-MoDem s’était alors inquiété qu’il ne s’agissait-là que d’un vœu pieux. Force est de constater que ces craintes se révèlent malheureusement exactes. Lire

Vœu Relatif à l’espace Krajcberg

Lire

Approbation de conventions de partenariat entre des conservatoires de la Ville de Paris, des centres Paris Anim’ et des écoles de musique associatives.

Lire

Plus anciens