Sécurité

 « Police municipale » à Paris : la montagne accouche d’une souris

Paris, le 16 juillet 2019

La présentation ce matin de la future police municipale parisienne a confirmé ce que nous redoutions : la création d’une police municipale à Paris n’est que l’énième effet d’annonce d’un exécutif qui rentre dans l’idée d’une police municipale à reculons.

Hormis une hausse attendue des effectifs de 6%, rien de plus qu’un changement de nom n’est prévu pour l’actuelle Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP).

La police municipale promise serait ainsi en charge de la tranquillité publique ( ?), de la circulation ( ?) et de la lutte contre les incivilités ( ?)…Trois missions floues dont la qualification juridique n’est pas définie, qui ne sont encadrées par aucune loi,  et dont les 3 200 agents de la DPSP sont déjà en charge ! Lire

Question d’actualité – Organisation et déploiement d’une véritable police municipale à Paris

Retour à la séance

 

Question d’actualité posée par Eric Hélard

Vœu relatif à la sécurisation des bouches à incendie parisiennes

Retour à la séance

Eric Hélard

 

« Street-pooling » : il est urgent d’agir !

Paris, le 28 juin 2019

 Avec la canicule et le retour des chaleurs estivales est réapparu dans le paysage parisien le phénomène du « street-pooling », une mode aussi dangereuse que coûteuse dont le principe est d’ouvrir les bouches à incendie pour les transformer en véritable geyser urbain. Si on ne s’y attaque pas sérieusement, ce phénomène risque fort de perdurer avec les épisodes de chaleur intense auxquels nous serons hélas confrontés de plus en plus fréquemment dans l’avenir.

Alors que l’eau devient une denrée rare qu’il nous faut économiser, cette pratique s’apparente à un véritable gaspillage écologique, qui avait déjà fait perdre 600 000 m3 d’eau en Ile-de-France en 2017, pour un coût estimé entre 600 000 et 800 000 euros pour la collectivité. Lire

Sécurité à Paris : l’hôpital se moque de la charité !

Paris, le 21 juin 2019

Depuis quelques semaines, Anne Hidalgo et sa majorité ne ratent aucune occasion de s’en prendre à la Préfecture de Police et au gouvernement, qu’elles accusent d’être responsables de la recrudescence des problèmes de sécurité et de délinquance que connaît la capitale.

Le manque de moyens concernant la sécurité à Paris ne date pourtant pas du gouvernement actuel, et la Ville de Paris dispose de nombreux leviers d’action qu’elle a jusqu’à présent toujours refusé d’utiliser ! Lire

Nos soldats, ces héros !

Paris, le 14 mai 2019

Un hommage national est rendu ce mardi 14 mai à 11h aux Invalides aux deux soldats français morts au Burkina Faso, pour sauver des otages français en safari au Bénin. Une zone à haut risques.

Ce sacrifice héroïque de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello suscite une très vive et légitime émotion générale, et nous rappelle celle partagée lors de la mort héroïque et sacrificielle du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s’était substitué à un otage en mars 2018, lors de l’attentat de Trèbes. Lire

Nord-Est parisien : la majorité se réveille à 1 an des municipales !

Paris, le 15 avril 2019

 

La maire de Paris vient d’annoncer avec fracas une série de mesures destinées aux quartiers les plus difficiles du nord-est parisien, qui concentrent les problèmes d’insécurité, de malpropreté et d’insalubrité, les questions de prostitution, de trafic et de toxicomanie. Quelle révélation !

Il aura donc fallu attendre 5 années de mandat pour qu’Anne Hidalgo s’intéresse enfin aux questions de sécurité et de propreté dans la capitale. L’annonce de ces différentes mesures fait d’ailleurs suite à celle, plus symptomatique encore, de la création d’une police municipale parisienne, à laquelle la maire de Paris s’était pourtant toujours opposée.

Si l’exécutif parisien promet aujourd’hui les « feux de l’enfer » aux trafiquants de ces quartiers, le moins que l’on puisse dire est qu’ils auront eu du retard à l’allumage ! Lire

Plan lumière pour Paris

Lire

Vœu relatif aux dispositifs de sécurité incendie

Lire

Violences sur les Champs Elysées : ce n’est plus acceptable !

Paris, le 16 mars 2019

Le groupe UDI-MoDem condamne avec la plus grande fermeté les violences et les pillages commis sur les Champs Elysées et à leurs abords, en marge de l’Acte 18 des manifestations des Gilets Jaunes. Une fois encore, une fois de trop, Paris est l’otage de casseurs et de fauteurs de trouble professionnels qui saccagent l’espace public parisien, détruisent notre mobilier urbain, brûlent des voitures et outragent nos forces de l’ordre.

Il n’est plus acceptable que Paris soit la cible de telles exactions, qui menacent la sécurité des commerçants et commerces, riverains, touristes et passants, empêchent la liberté d’aller et venir et outrepassent le droit de manifester. Lire

Plus anciens