Sécurité

Vœu relatif à la rationalisation de l’utilisation des sirènes des véhicules prioritaires

Lire

Budget primitif 2018

Lire

Salle de consommation à moindres risques : la Ville de Paris doit faire preuve de responsabilité

Paris, le 21 novembre 2017

 

 

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de l’adoption par le Conseil de Paris de son vœu relatif au bilan du fonctionnement de la salle de consommation à moindres risques, demandant notamment la convocation au plus vite du Comité de pilotage, le bilan, par la Préfecture de Police, de l’ensemble des agents, Brigade Spécialisée de Terrain comprise, déployés aux abords de la salle, un renforcement des maraudes, y compris le week-end, et l’état d’avancement sur l’extension des horaires, ainsi que sur l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France.

Si le groupe UDI-MoDem soutient les objectifs de l’expérimentation de la salle de consommation à moindres risques adossée à l’hôpital Lariboisière, il tient à rappeler les responsabilités de la Mairie de Paris quant à la tranquillité des riverains et à la sécurisation du quartier, et dont les divers incidents récents qui ont eu lieu à proximité de la salle ne doivent pas se reproduire, et ce, malgré le nombre importants de réunions du comité technique de suivi et des comités de voisinage.  

Cette expérimentation, essentielle, doit se dérouler dans de bonnes conditions pour pouvoir être jugée sur ce qu’elle doit être : un accompagnement vers la désintoxication de personnes en souffrance, qui nécessitent une prise en charge. Il est donc essentiel que l’encadrement nécessaire soit respecté.

Le groupe UDI-MoDem rappelle donc la nécessité, d’une part, de renforcer les contrôles et maraudes aux abords de la salle de consommation à moindres risques, mais aussi d’envisager au plus vite l’ouverture d’une deuxième salle en Ile-de-France, essentiel pour soulager un quartier qui ne doit pas être l’unique lieu de cette expérimentation.

 

Eric Hélard

Vice-président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (16e)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

 

Police de sécurité du quotidien : priorité au XIVe

Paris, le 18 octobre 2017

Alors que le gouvernement planche actuellement sur les contours d’une future « police de sécurité du quotidien », qui dépendra de la police nationale et qui sera déployée début 2018, à titre expérimental, dans des Quartiers Politique de la Ville (QPV) en France, Paris doit, dès à présent, exiger que certains de ses quartiers soient l’objet de cette expérimentation.

Le XIVe arrondissement connait depuis plusieurs années, quoiqu’en dise l’adjoint à la sécurité avec un aveuglement forcené, une hausse de l’insécurité et des incivilités. Déployer une brigade de la police de sécurité du quotidien dans le QPV de l’arrondissement, « Didot – Porte de Vanves », permettra ainsi de soulager le commissariat du XIVe et sera ainsi bénéfique à l’ensemble de l’arrondissement. Lire

Communication relative à la stratégie de résilience de Paris

Lire

La Préfecture de Police et la RATP en forme olympique ?

L’arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées le dimanche 23 juillet fait naître certaines craintes quant à la gestion des transports en commun lors d’évènements majeurs se déroulant dans les rues de la capitale.

En plus de la modification de nombreux trajets de bus et de l’interruption du Tram T3a, la Préfecture de Police avait en effet demandé à la RATP de fermer pas moins de 7 stations de métro (Etoile, Georges V, Champs Elysées-Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Concorde, Tuileries et Palais-Royal – Musée du Louvre), transformant ainsi en parcours du combattant l’accès des tribunes pour les spectateurs, sans bien sûr oublier les riverains qui ont vu leurs stations de métro habituelles fermées pendant de longues heures. Lire

Voeu relatif à l’évaluation de la plateforme unifiée de réception des appels 112 – 17 – 18 sur l’agglomération parisienne

Lire

Mise en oeuvre de la réforme du Statut de Paris

Lire

Salle de consommation à moindre risque : un bilan positif à encourager

Paris, le 29 mars 2017

Depuis 2010, les centristes défendent, au Conseil de Paris, l’idée d’une expérimentation d’une salle de consommation à moindre risque à Paris afin de lutter contre la toxicomanie et l’addiction, afin d’encadrer de telles pratiques dans un cadre hospitalier.  

Le sujet est trop grave et important pour servir de chiffon rouge à une communication fondée sur les peurs, les angoisses, car si les questionnements et inquiétudes de certains riverains sont légitimes, notamment suite à la rixe, la seule d’ailleurs, survenue aux abords de la salle le 26 février dernier, leur instrumentalisation est inacceptable, alors même que les résultats en termes de santé publique, d’addictologie et du nombre de seringues retrouvées sur le sol aux abords de la salle sont bien réels.

Pour avoir pu rencontrer sur place l’équipe en charge de la salle de consommation, dont je voudrais d’ailleurs saluer l’immense professionnalisme, notre groupe UDI-MoDem a proposé un vœu, adopté par le Conseil de Paris, proposant que la sécurisé soit renforcée par une présence policière plus forte et visible aux abords de la salle. Lire

Tour Eiffel – 5, avenue Anatole France 75007 Paris – Sécurisation du Parvis – Objectifs, programme des travaux, modalités de réalisation – Autorisations administratives

Lire
Plus anciens