Transports

L’avenir du boulevard périphérique à Paris : parlons-en!

Tribune parue sur le site du JDD, le 25 mai 2019.

1,1 million de véhicules par jour. 35% des émissions de particules fines et 35 jours de dépassement du seuil autorisé de 50µg/m3. 80 décibels émis chaque jour par le trafic routier alors que le seuil recommandé est de 68 décibels. 400.000 riverains surexposés aux pollutions atmosphérique et sonore émises par le périphérique. Des chiffres inquiétants et une question : Quel avenir pour cet axe saturé de 6h à 21h, aujourd’hui source de pollution, barrière physique autant que symbolique et frein au développement économique de la métropole parisienne ? Voilà les urgences qui ont conduit les élus de tous bords politiques de la Ville de Paris à se rassembler pour travailler sur l’avenir du périphérique au sein d’une Mission d’Information et d’Évaluation. Lire

Amendes de stationnement : 53 % des recours aboutissent à l’annulation !

 

Paris, le 24 mai 2019

 

53 % des recours déposés à Paris en 2018 contre des forfaits post-stationnement (FPS – nouveau nom de l’amende de stationnement) l’ont été à juste titre et ont abouti à l’annulation ou à la diminution du montant de près de 53 000 FPS abusifs. Pire, si l’on retire les plus de 22 000 recours rejetés sur simple vice de forme (manque de document, envoi hors délai), le taux d’acceptation des recours grimpe à 68 %.

Avec un tel taux de recours qui aboutissent, la Ville de Paris devrait d’ailleurs, plutôt que de se réjouir d’un niveau de FPS contestés qu’elle juge faible (3,5 %), s’inquiéter d’une explosion du nombre de recours à venir. Lire

Non à la fermeture de la ligne ferroviaire Perpignan-Rungis !

Paris, le 16 mai 2019

Faute d’accord entre Fret SNCF et les exploitants des quais, la ligne de fret ferroviaire Perpignan-Rungis, qui achemine quotidiennement 350 tonnes de fruits et légumes, soit 10% du stock de l’ensemble du marché, pourrait fermer le 30 juin.

Face à l’urgence climatique à laquelle nous sommes confrontés, il est fondamental qu’une issue à cette aberration écologique soit trouvée dans le cadre de la réunion qui se tiendra demain entre le Gouvernement et les acteurs du dossier. Lire

Après avoir patiné pendant près d’un an, l’exécutif parisien continue à être dépassé par les trottinettes électriques !

Paris, le 13 mai 2019

 

Près d’un an après le déploiement des premières trottinettes électriques en libre-service et alors que 15 000 engins ont envahi de façon anarchique les trottoirs parisiens, l’exécutif, dans un sursaut, a convié les 11 opérateurs à signer, ce jour, une charte de bonne conduite.

Dès juin 2018, le groupe UDI-MoDem avait alerté la majorité sur la nécessité de réguler le déploiement de ces nouvelles mobilités, demandant a minima la mise en place d’une charte, afin d’encadrer le développement de ces engins et prévenir les conduites anxiogènes et accidentogènes.

Tandis que plusieurs villes en France ont réussi à organiser le déploiement de ces nouvelles mobilités dans de bonnes conditions, la Ville de Paris a brillé par son inaction, laissant la situation se gangréner. Quel manque d’anticipation et que de temps perdu ! Lire

Fiasco Vélib’ : la Ville et Smovengo doivent (encore…) s’expliquer !

Paris, le 9 mai 2019

En annonçant à la presse, qu’en 2020, il serait « plus préoccupé par le rétablissement de Vélib’ » (sic) que par des considérations politiques, l’entourage de la maire de Paris signe un terrible aveu : 15 mois après son entrée en circulation, le fiasco Vélib’ se poursuit et les perspectives d’amélioration s’éloignent chaque jour.

Après le retard colossal dans le déploiement du réseau, les nombreux changements de pièces nécessaires à la remise à flot d’un service minimal ou encore les vélos, censés être inviolables, qui disparaissent par centaines chaque semaine, on apprend aujourd’hui qu’entre autres problèmes persistants en termes de maintenance, Smovengo tente de gonfler artificiellement le taux de vélos présents en station en laissant volontairement sur le réseau des vélos clairement inutilisables. Lire

Réaction d’Éric Azière à la diffusion à la presse d’un document de travail sur l’avenir du périphérique parisien

Paris, le 29 avril 2019

 

Ce lundi 29 avril a été diffusée à la presse une première version du rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) sur l’avenir du périphérique parisien.

Les éléments qui ont fuité ne permettent pas de prendre la mesure de tout le travail de prospective mené par la mission, puisque seules des mesures accessoires et de court-terme sont mises en avant.

Il est cependant regrettable que ce document de travail, strictement confidentiel à ce stade, ait été diffusé avant la tenue de la dernière réunion de la mission, le vote de ses membres sur la rédaction finale du rapport, la remise de celui-ci à la Maire de Paris et, enfin, son inscription à l’ordre du jour d’un prochain Conseil de Paris.

Ces fuites induisent un manque de respect envers les membres de la MIE qui ont eu à cœur de remplir leur mission sans arrière-pensées de récupération politicienne. Lire

Question d’actualité sur le rapport de l’Inspection générale sur Vélib’

 Eric Azière

Engins en libre-service sans station d’attache (free-floating)

Lire

Avenir du périphérique

Lire

Vœu relatif au Plan Vélo

Lire

Plus anciens Plus récents