Transports

Communiqué relatif au contrôle du stationnement à Paris

Paris, le 12 octobre 2018

Devant la caméra d’Envoyé spécial, l’adjoint à la Maire de Paris chargé des Transports semble découvrir ce que le groupe UDI-MoDem redoutait et dénonçait depuis le début : le contrôle du stationnement est devenu une course de chasseurs de primes.

En cause, les objectifs fixés dans le contrat liant la Ville à ses prestataires, fixant un nombre plancher  de contrôles en-deçà duquel les opérateurs doivent payer des pénalités. Avec les effets pervers de ces objectifs inatteignables, Streeteo est passé des faux contrôles, en début d’année, à une frénésie de contrôles, et ses effets catastrophiques en termes de management.

La Ville de Paris ne peut pas se dédouaner des conditions d’application du contrat passé avec Streeteo, en particulier la situation des personnels, comme elle le fit précédemment pour Vélib’, puis Autolib’.

Lire

Gratuité des transports en commun : fausse bonne idée ou vraie promesse électorale ?

Paris, le 11 octobre 2018

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris ne participera pas au « séminaire collaboratif sur la gratuité des transports en commun », organisé ce vendredi 12 octobre à l’Hôtel de Ville, qui est une mascarade participative, véritable mise en scène d’une communication municipale déjà écrite à la façon d’une vraie promesse électorale.

Contrairement aux déclarations de la maire la Maire de Paris, les groupes du Conseil de Paris n’ont pas été associés à ces travaux, que ce soit pour la rédaction du cahier des charges des études menées ou pour les éventuelles auditions d’experts.

Les arrière-pensées électorales de la Maire de Paris ont détruit toute la pertinence et l’intelligence de la réflexion sur le coût des transports en commun en Île de France, l’enfermant dans une caricature simpliste et béate de la gratuité pour tous.

En cela, on retrouve un style de gouvernance qui a marqué toute la mandature, en particulier sur le sujet des mobilités et des transports, dans lequel elle aura tout raté : Vélib, Autolib, état du métro et du RER aujourd’hui, gestion des vélos, trottinettes et scooters en free floating… Lire

Petite ceinture : Non à la bétonisation et à la commercialisation outrancières !

Paris, le 25 septembre 2018

Décidément, la vision de la Maire de Paris de l’écologie est en béton massif !

La petite ceinture ferroviaire, laissée en friche sur une grande partie de son étendue avec tout ce que cela implique de bon pour la biodiversité dans la capitale, et de moins bon pour la propreté, a au moins ce mérite de rester un havre de quiétude pour la flore et la faune.

Mais visiblement ces notions de quiétude et de nature préservée se fracassent sur celle de la rentabilité financière. En 2015, la Ville avait discrètement esquissé la notion « économique », du projet, introduisant en douceur le ver dans la pomme. Trois ans plus tard, le ver a mangé la pomme : Le projet écologique d’origine, tourné vers la biodiversité, devient un projet économique fait d’activités commerciales, de rentabilité, et de densification du bâti tourné vers événementiel, avec pas moins de 6000 m² supplémentaires sur lesquels la Maire de Paris propose de construire ! Lire

Autopartage : Modifications des tarifs de stationnement

Lire

Vœu relatif aux deux-roues motorisés

Lire

Vœu relatif à la réglementation de l’activité des vélotaxis

Lire

Vœu relatif à l’évolution du service de véhicules partagés à Paris

Lire

Vélib’ : pas de relâche !

Paris, le 13 septembre 2018

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris prend note des déclarations de Catherine Baratti-Elbaz, Présidente du Syndicat Mixte Autolib’-Vélib’ Métropole, qui annonce que Smovengo devrait continuer à déployer le réseau Vélib’ à Paris et dans les communes membres du syndicat, si le comité syndical du 21 septembre prochain suit l’avis du bureau syndical qui s’est réuni hier.

Pour le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris, qui depuis le début de ce fiasco a toujours estimé que Paris était condamné à rester lié à Smovengo, il s’agit là de la seule solution envisageable. Le changement de management à la tête de Smovengo, plus prompt à la transparence et à la responsabilité, est réel et la mise en place du nouveau réseau progresse maintenant de façon tangible.

Néanmoins, pour le groupe UDI-MoDem, ce constat de restauration d’une relation de confiance entre la Ville de Paris et Smovengo ne doit en aucun cas être interprété comme un quelconque satisfecit. Longue est encore la liste des retards à rattraper et des progrès à effectuer. Lire

Le métro parisien vous souhaite une bonne rentrée !

Paris, le 30 août 2018

Après l’incident sur la ligne 1 du métro parisien cet été, c’est au tour de la ligne 14 de connaître une spectaculaire panne électrique, hier, provoquant l’évacuation de plusieurs rames dans des conditions tout sauf optimales.

Depuis plusieurs années, le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris a fait part de ses grandes inquiétudes sur l’état du réseau du métro à Paris et alerté sur la nécessité de mettre en œuvre de manière urgente un état des lieux de la situation. Lire

Pour un Plan parisien de la recharge électrique !

 

Alors que le service Autolib a pris fin le 31 juillet et que la mise en place des bornes Belib’ accuse toujours du retard, je demande à la Ville de Paris de mettre en place dans les plus brefs délais un Plan parisien de la recharge électrique.

En effet, au-delà d’un service d’autopartage, Autolib’ représentait aussi une offre de recharge très utile pour les véhicules de centaines de professionnels et de particuliers. Ainsi, alors que la Ville annonce que les bornes ne seront pas remises en service avant plusieurs mois, l’inquiétude gagne les propriétaires de véhicules électriques. Certains professionnels, encouragés par la Ville à investir dans une flotte électrique, ressentent même aujourd’hui un sentiment d’abandon et craignent pour leur activité. Lire

Plus anciens