Urbanisme

Projet Mille Arbres (17e)

Lire

Petite ceinture ferroviaire : l’exécutif parisien recule

Paris, le 25 septembre 2018

Faute de majorité, l’exécutif parisien a décidé de retirer de l’ordre du jour du Conseil de Paris la délibération relative à l’avenir de la petite ceinture ferroviaire. Il s’agit là d’une victoire, par anticipation, pour l’environnement et la biodiversité, bien que cela prive les Parisiennes et les Parisiens d’un débat dans l’enceinte municipale sur cet important sujet.

Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se félicite de cette marche arrière de l’exécutif parisien. Comme l’a rappelé Edith Gallois dans un communiqué, le projet pour la petite ceinture que la Mairie de Paris devait soumettre au vote demain n’avait plus rien à voir avec celui présenté il y a trois ans.

Nous étions en effet en train de passer subrepticement d’un projet écologique favorisant une promenade verte vouée à la biodiversité à un Monopoly de gares et de pavillons renforcés par 6000m² de béton dévolus au commerce.

De la ceinture verte à la galerie marchande, où était la logique de développement ?

Il convient désormais à la Ville de revenir à la raison et au projet originel, meilleur pour la nature en ville, pour la respiration et pour l’environnement des Parisiennes et des Parisiens.

 

Eric Azière

Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris

Conseiller de Paris (14ème arrondissement)

Conseiller de la Métropole du Grand Paris

dscf0156

Petite ceinture : Non à la bétonisation et à la commercialisation outrancières !

Paris, le 25 septembre 2018

Décidément, la vision de la Maire de Paris de l’écologie est en béton massif !

La petite ceinture ferroviaire, laissée en friche sur une grande partie de son étendue avec tout ce que cela implique de bon pour la biodiversité dans la capitale, et de moins bon pour la propreté, a au moins ce mérite de rester un havre de quiétude pour la flore et la faune.

Mais visiblement ces notions de quiétude et de nature préservée se fracassent sur celle de la rentabilité financière. En 2015, la Ville avait discrètement esquissé la notion « économique », du projet, introduisant en douceur le ver dans la pomme. Trois ans plus tard, le ver a mangé la pomme : Le projet écologique d’origine, tourné vers la biodiversité, devient un projet économique fait d’activités commerciales, de rentabilité, et de densification du bâti tourné vers événementiel, avec pas moins de 6000 m² supplémentaires sur lesquels la Maire de Paris propose de construire ! Lire

Avis du Conseil de Paris au Projet Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement

Lire

Création d’une MIE relative au boulevard périphérique

Lire

Débat organisé sur les nouvelles mobilités

Lire

Approbation du dossier de création de la ZAC Bercy Charenton

Lire

Contribution de Paris au SCOT Métropolitain

Lire

Participation de la Ville à l’entretien de la dalle des Olympiades

Lire

Voeu relatif au marché aux fleurs

Lire

Plus anciens